Cinq coureurs dans la même seconde : on ne pouvait pas faire plus serré lors du prologue du Tour de la Mirabelle. Le norvégien Idar Andersen (Uno X Cycling Team) s’est imposé à Tomblaine devant le suisse Thery Schir (Swiss Racing Academy) et l’irlandais Rory Townsend (Canyon Dhb Sungod). Robert Scott et le premier français Alex Zingle complètent le top 5, toujours en 3 minutes et 41 secondes.

Chaque dixième compte

Pas de Justin Wolf (Bike Aid) dans les vingt premiers du prologue. L’Allemand, champion d’Europe du relais mixte contre-la-montre et déjà vainqueur à deux reprises cette saison sur le Tour de Mevlana et Belgrade-Banja Luka, est passé au travers, tout comme les sprinters Filippo Fortin et Nikodemus Holler, à l’aise sur les efforts courts, mais intenses. C’est le jeune Idar Andersen (Uno X Cycling Team) qui a eu le dernier mot sur les 3,1 kilomètres du parcours tomblainois. L’ancien vainqueur de la Course de la Paix Juniors confirme son grand début d’année. Le coureur de 22 ans a terminé deuxième de la 1èreétapedu Tour des Alpes, seulement battu par le « bad boy » du peloton, Gianni Moscon. Plus récemment, le Norvégien a pris la neuvième place de la Mercan’TourClassic Alpes-Maritimes.
Le polyvalent Andersen a devancé deux spécialistes de l’effort solitaire sur les épreuves continentales : Thery Schir et Rory Townsend. Les deux hommes sont respectivement venus mourir à trois et six centièmes du coureur d’Uno X Cycling Team. Robert Scott, coéquipier de Townsend et Axel Zingle, futur coureur de DELKO et surprise du jour, ont bouclé leurs 3,1 kilomètres dans la même demi-seconde. Rarement une course cycliste n’avait été aussi disputée. Il faut dire que le parcours proposé aux coureurs était peu propice à des écarts importants. En plus du faible indice kilométrique, le tracé était particulièrement technique avec de nombreuses courbes et relances. Pistes cyclables, dos d’ânes et ronds-points, les 121 engagés ont été servis. Les directeurs sportifs ne sont pas des pilotes de rallye, mais il fallait être agile pour manier le volant tout en dictant les consignes aux coureurs. « Venga », « Come on » ou « Allez », les cris d’encouragements ont rythmé la journée. À noter qu’aucune chute n’est venue ternir le spectacle.

La surprise du jour : Axel Zingle (CC Étupes)

Sélectionné mi-mai en équipe de France, Axel Zingle a remporté lundi la Chazal Classic (Élite). Le jeune homme de 22 ans est incontestablement l’homme en forme de la formation située dans la banlieue sochalienne. Ce vendredi après-midi, sur les routes du Tour de la Mirabelle, Zingle est parvenu à se hisser au 5e rang d’un prologue particulièrement disputé. Le sprinter (1m73 pour 66 kg) a livré une prestation de haut vol durant les 3 minutes 40 secondes d’un effort titanesque. « Je suis un petit peu déçu, j’aurais pu mieux gérer l’effort » analysait-il quelques minutes plus tard. Je suis parti un petit peu vite et dans la deuxième partie, après le premier virage vraiment dur, je sentais que je plafonnais un peu ».
Son directeur sportif a, de son côté, dès le départ du français, flairé son bon temps à l’arrivée. « Ça sent le très bon chrono » confiait Jérémy Français dans un rictus dès le premier virage, pour l’anecdote particulièrement raide (en bosse, sur des pavés). Derrière, celui qui s’est classé 9e du dernier Paris-Camembert a enchaîné virages à la corde et relances énergiques qui lui permettaient de confirmer l’impression des premiers mètres. « Je savais que les virages étaient très importants ici. C’est un circuit très rapide où la moindre erreur peut coûter très cher. Je savais qu’il fallait prendre des risques et je crois que j’en ai pris (rires). »

Et pour cause, avant une ligne droite finale longue de 400 mètres, le vététiste de formation a fait parler sa polyvalence en coupant de la plus belle des manières – par le trottoir – le tout dernier virage du circuit. Cela a eu le don d’instaurer l’espace de quelques instants une légère frayeur dans la voiture de Jérémy Français. Quelques minutes plus tôt, en sortie d’un autre virage périlleux, Zingle avait également fait un peu peur à tout le monde en sortant large. « Ça va lui faire gagner deux secondes à l’arrivée ». Son directeur sportif avait vu juste.
Pour la suite de ce Tour de la Mirabelle, il « espère gagner au moins une étape. Je ne me projette pas vraiment : je suis surtout là pour préparer la Route d’Occitanie » conclut celui qui, une fois descendu du podium et les quelques sollicitations médiatiques surmontées, pouvait rejoindre son directeur sportif. En rêvant secrètement à des lendemains – au propre comme au figuré – qui chantent …

Puncheurs ou sprinters à Lesménils ?

Le premier jour de course étant un prologue, le deuxième correspondra donc à la première étape. Ce vendredi 28 mai, les coureurs partiront de Pont-à-Mousson pour arriver à Lesménils. Seulement 42 kilomètres séparent la ville-départ de la ville-arrivée. Le Tour de la Mirabelle réalisera une boucle pour trouver et escalader les difficultés locales. Les trois ascensions répertoriées, à savoir la Côte de Vaux-les-Palameix (1,2 km à 6,4 %), la Côte de Arry (3,2 km à 5,5 %) et la Côte de Mousson (1,5 km à 10 %), pourraient être fatales aux sprinters. Le vainqueur d’étape devrait être un puncheur/sprinter plutôt qu’un pur sprinter.
À ce petit jeu, le maillot jaune Idar Andersen sera à surveiller de près. Le Norvégien a le profil parfait et dispose d’une des équipes les plus solides. Andersen est un passe-partout. Il devra par ailleurs engranger des secondes de bonification s’il veut conserver sa tunique, les 53 premiers du classement général se tenant en dix secondes et pouvant réaliser le coup double victoire d’étape-prise du maillot de leader. Faites vos jeux…

Crédits photos : Chloé Harverlant et David Jaunet Photographie

Aymeric Peze&Thomas Palmier – 28 mai

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :