La nouvelle année 2021 est belle et bien lancée et d’emblée, le ski de fond fait sa rentrée et ouvre le bal de la reprise des sports d’hiver. En effet, le traditionnel et fabuleux Tour de Ski, toujours théâtre de surprises et palpitant jusqu’au bout, a effectué ses débuts du côté de Val Müstair en Suisse. La domination Bolshunov, la performance Jouve ou encore l’expérimenté Manificat ont animé cette première étape helvète.

Richard Jouve place les pions

Pour ouvrir cette épreuve, quoi de mieux qu’un sprint libre qui s’annonce tumultueux ? En l’absence des Norvégiens, le plateau reste savoureux avec les Russes, les Français et même les Italiens et leur leader Pellegrino. En qualifications, le transalpin est en tête devant Bolshunov et Maltsev (RUS). Côté tricolore, Richard Jouve se place 7e, Lucas Chanavat 10e, Valentin Chauvin 14e, les distanceurs sont logiquement éliminés. Les deux premiers remportent leur ¼ de finale avec la manière, tandis que Chauvin bénéficie du repêchage au meilleur troisième pour accéder aux demies. Les trois français sont en jambes et rejoignent la finale, à l’exception de Valentin Chauvin qui est éliminé de peu, frustrant alors qu’il avait réussi jusque-là une très belle performance.
Un temps leader de la finale, Lucas Chanavat est victime de l’accélération de Pellegrino et lâche. Richard Jouve lutte courageusement et arrache un podium en se classant troisième derrière l’italien et Bolshunov. À l’aube du Tour de Ski, l’entraîneur du team sprint qu’est Cyril Burdet se faisait une réflexion concernant les derniers sprints disputés : « Ils étaient moins denses mais les places en finale ou sur le podium étaient tout aussi chères (concernant l’absence des scandinaves) […] Bolshunov, Pellegrino, Chanavat ou encore Jouve sont loin d’être des inconnus ». Une alchimie qui s’est confirmée et surtout, un podium qui lance la France.

La remontada de Momo Manificat

Place à la distance et à d’autres spécimens qui vont pouvoir s’exprimer, même si certains comme Alexander Bolchunov sont polyvalents. À l’occasion d’une mass start de 15 kilomètres en classique, le classement général s’est décanté avec le russe évoqué plus haut qui prend la poudre et s’imposera largement. Derrière, la poursuite s’organise avec Dario Cologna (SUI) et Maurice Manificat, tous deux accompagnés de russes. Un rebondissement intervient dans le final, suite aux chutes de Chervotkin et Belov qui se touchent et tombent dans un virage, ce qui permet à Manificat de terminer 4e, derrière Cologna et Yakimushkin. À noter la présence de quatre autres français dans le top 20 dont Adrien Backscheider, 15e. « La forme monte, j’ai déjà connu des débuts bien plus laborieux et cette place fait partie de mes meilleures cette saison, je monte en puissance » souligne Adrien. De quoi aborder sereinement la poursuite du lendemain.

Manificat en roue libre

Six français partent dans le top 20 de cette poursuite libre de 15 kilomètres, loin derrière un Alexander Bolchunov déjà dominateur et bénéficiaire d’un boulevard pour remporter le classement général. Tandis que celui-ci conserve sa large avance, la bataille pour le podium opère et demeure rude, même si Maltsev (RUS) restera deuxième avec le 3e temps de course. Il aura fallu compter sur la défaillance de Dario Cologna et la grande forme de Maurice Manificat (2e temps de la poursuite derrière Spitsov) pour assister à un second podium français sur ce Tour de Ski en 3 épreuves. Quatre tricolores dans le top 10 avec Clément Parisse (7e), Jean-Marc Gaillard (9e) et Adrien Backscheider (10e) qui ont été dans le coup pour se replacer au général, dans un groupe de poursuivants.
À l’aube d’une seconde étape italienne à Toblach, un russe semble bien parti pour s’adjuger le classement général, que ce soit Bolchunov ou même Maltsev en cas de défaillance de ce premier. Maurice Manificat trône en 3e position mais n’est pas pour autant tranquille, même si le top 10 semble déjà acquis. Spitsov, Yakimushkin, Cologna ou encore Pellegrino auront à cœur de viser cette place sur le podium, alors que d’autres français seront en embuscade. Quant à Adrien Backscheider, il est désormais top 10 mais ambitionne bien plus pour la suite. « Les prochaines courses vont être très intenses et importantes. Je vise un top 5 sur l’individuel skate et la montée finale […] il y a vraiment moyen de frapper fort, surtout avec le bon boulot du staff et des techniciens ». Rendez-vous en Italie dès ce mardi.

Côté féminin, ça donne quoi ?

Avant d’aborder les résultats généraux, il est bon de s’attarder sur la meneuse de l’équipe de France, en la personne de Delphine Claudel. Âgée de 24 ans, elle n’en est pas à son premier coup d’essai et emmène dans son sillage de jeunes skieuses telles que Coralie Bentz ou encore Flora Dolci. Tout ne débute pas de la meilleure des manières pour Delphine qui se classe 37e des qualifications du sprint libre, justifiable étant donné que le sprint n’est pas sa spécialité. En distance, elle décroche une belle 21e place sur la mass start classique de 10 kilomètres, comprenez une course avec départ groupé. « Le Tour de Ski commence plutôt bien pour moi. J’avais de bonnes sensations […] mais il y a quelques frustrations tout de même car il en manque peu pour skier avec le groupe de devant ». Au terme de la poursuite libre de 10 km également, Delphine remonte 19e et pointe désormais à ce même rang au classement général, à un peu plus d’une minute du top 10. De quoi ambitionner de belles perspectives ? « Je prends course après course […] Je fais mon ski à moi et je ne pense pas aux résultats avant tout, je recherche du plaisir ».
En l’absence de la terrible norvégienne Therese Johaug, la Suède a pris le commandement des hostilités notamment sur le sprint libre qui ouvre le bal. Quatre suédoises dans le top 10 et une Linn Svahn en jambes, deuxième des qualifications mais première de toutes ses séries y compris la finale. Anamarija Lampic (SLV) et Jessie Diggins (USA) complètent le podium. C’est cette même Svahn qui remporte le 10 kilomètres classique mass start. Au général, son avance s’élève à 13 secondes mais reste fragile au vu de la proximité de ses concurrentes. Comme cela pouvait se prévoir, la poursuite a tout fait basculer. Linn Svahn craque et se fait rapidement avaler par le trio Diggins/Karlsson/Brennan, un duel américano-suédois qui va tourner court puisque Jessie Diggins (USA) va accélérer en deuxième partie de course et s’imposer d’une courte tête sur sa compatriote Rosie Brennan (+5 s). Finalement, la leader suédoise concède sa tunique et pointe désormais à plus d’une minute, alors que les américaines sont en pôle avant Toblach.

En bref : Saut à ski/Mathis Contamine et Valentin Foubert sont alignés sur la fameuse Tournée des 4 Tremplins, ils sont respectivement 58 et 62es du classement général après trois étapes. Ski alpin/Partie au-delà du top 30 lors de la 2e manche du slalom à Zagreb, Nastasia Noens réalise une somptueuse remontada pour finalement se classer 12e à l’arrivée, de quoi lui redonner confiance pour la suite de la saison.

Crédits photos : © Nordic Focus / Agence Zoom et Cyril Burdet

Pavel Clauzard – 5 janvier

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :