Malgré les restrictions sanitaires et la complexité de la situation pour le football notamment au niveau amateur, les championnats sont lancés plus que jamais et les joueurs affamés. On pense entre autres aux plus jeunes d’entre eux qui doivent non seulement prouver leur valeur mais aussi progresser pour espérer un contrat encore meilleur. C’est le cas de notre ambassadeur Alexander Broquet, défenseur de l’US Saint-Malo en National 2, arrivé fraîchement en terre de Bretagne pour y performer et qui se livre à nous sans concessions.

Quels débuts ?

Derrière un joueur se cachent un ou plusieurs clubs formateurs à l’origine de l’éclosion du talent. Même s’il n’a été inscrit en club qu’à l’âge de 9 ans à la VGA de Saint-Maur, il se rend compte très vite que la discipline est faite pour lui. À 11 ans, il intègre l’US Lusitanos Saint-Maur et deux ans après, il rejoint l’US Villejuif qui évoluait au plus haut niveau régional. Ce club lui rappelle évidemment de bons souvenirs puisqu’il y a disputé deux finales au niveau Île-de-France, sans doute le plus haut niveau en France. Âgé de 14 puis 15 ans, il s’en souvient comme si c’était hier avec des séances de tirs aux buts mémorables à chaque fois. La suite n’en a été que plus belle, puisque le club de l’Amiens SC le repère et lui propose un essai, essai qu’il a réussi avec brio et qui a tapé dans l’œil de Patrick Abraham, directeur du centre de formation amiénois.
U17 National, U19 National ou encore National 3 la dernière année, Alexander a joué dans toutes les équipes mais n’a malheureusement pas été prolongé à l’issue de la saison 2018-2019. Néanmoins, il n’en retient que du positif en ayant réalisé son rêve d’intégrer un centre de formation, mais aussi cumuler études et football, beaucoup d’aspects qui font qu’il reste fier d’avoir porté les couleurs de l’ASC. Malgré l’internat et tous les sacrifices effectués, il a pris conscience de la situation ce qui l’a aidé à gagner en maturité. Heureusement pour lui, il a rebondi à l’AS Poissy en National 2 qui fut un nouveau défi après les catégories jeunes amiénoises. Le monde sénior impose des exigences encore plus difficiles ce qui a retardé le temps de sa première titularisation, intervenue en décembre contre Chartres. Finalement, il aura disputé 4 matchs en tant que titulaire à Poissy et remercie les coachs pour leurs conseils notamment Habib Beye qui aura été un atout non-négligeable. Sa nouvelle famille est désormais bretonne du côté de l’US Saint-Malo.

Et le confinement ?

Les terrains étant fermés et les matchs reportés puis annulés, les perspectives ne sont pas joyeuses à la mi-mars notamment dans le monde du foot amateur. Par la suite, Alexander décide de rentrer chez lui pour être confiné chez ses parents du côté de Saint-Maur-des-Fossés, ville où il a grandi. Là-bas, ses activités étaient très restreintes, hormis des footings dans le périmètre autorisé muni d’une attestation. Dans ce genre de situation, la santé prime avant toute chose. Néanmoins, la frustration était bien présente chez lui, ne pouvant plus s’entraîner collectivement et chausser des crampons. Petit à petit, le manque de compétition s’est fait ressentir, même si Alexander ne veut tirer que le positif de ces mois de confinement.
Il n’y avait pas que des aspects négatifs à rester chez soi, dans son cas il s’agissait également de se reposer, soigner les petites blessures et dormir un peu plus tout en conservant une bonne hygiène de vie. Au programme de chaque journée, des séances en fin d’après-midi (17-18 h) avec moins de soleil mais des températures plus optimales, sans oublier le renforcement musculaire juste après. Ce dernier peut s’avérer important pour ne pas perdre en masse de muscles. Pour Alexander, l’objectif était de préparer au mieux la saison 2020-2021 en faisant attention aux petits détails qui font la différence.

À quoi va ressembler la suite ?

Dès lors que la fin du confinement intervient, il décide de retourner à Poissy où se trouve son appartement. L’idée est de reprendre son travail d’animateur en école primaire, afin de garder une activité et apporter son aide. En parallèle du côté sportif, Alexander est parti à la recherche d’un nouveau projet sportif. Après quelques contacts, son choix s’est finalement orienté vers l’US Saint-Malo à la mi-juin. Quelques jours plus tard, il déménage en cité corsaire pour préparer la reprise et le déménagement, une région magnifique où il se sent déjà comme chez lui. Pourquoi Saint-Malo ? Un très bon feeling avec le coach Fabien Pujo et une philosophie de jeu qui lui a plu. De ce fait, il a eu tout de suite le sentiment que c’est ce projet breton qui est le meilleur, celui qui allait le faire progresser rapidement.
Dès début juillet, les entraînements reprennent avec une sensation de réel plaisir et de l’excitation à la découverte d’un nouveau groupe de travail. Une seule envie l’obnubile : apprendre un peu plus chaque jour à l’entraînement. Malgré son jeune âge, il a su s’intégrer rapidement, les anciens joueurs ont été très accueillants et bienveillants. Une journée paintball a été organisée avec pour ambition de concrétiser l’intégration des jeunes comme Alexander au sein du groupe. Les matchs amicaux ont débuté malgré la situation sanitaire, sous la houlette attentive du staff qui veille à ce que les risques de blessures soient moindres et que les sensations reviennent tout en créant certains automatismes.
Notre ambassadeur a su s’adapter à un jeu beaucoup plus offensif et en tant que latéral moderne, un système en 3-5-2 lui convient parfaitement. Cette saison est déterminante dans le déroulement de sa carrière car proche de ses 20 ans, il doit impérativement se rapprocher du haut niveau et en premier lieu avec les Diables Noirs. Le championnat a débuté fin août, l’équipe est actuellement avant-dernière du championnat après 7 journées mais au contact du groupe de tête avec un capital de 6 points. Alexander a fait sa première apparition le 5 septembre contre Guingamp, un réel plaisir malgré un match nul uniquement. Il a aussi pu découvrir le stade de Marville et l’ambiance des supporters bretons du Kop’sair pour pousser l’équipe qui, comme il l’affirme, doit retrouver la place qu’elle mérite. En attendant, nous souhaitons à Alexander bon courage pour la rencontre de Coupe de France du week-end prochain face à l’AS Graces en Régional 3 !

Crédits photos : US Saint-Malo et Alexander Broquet

Pavel Clauzard – 27 septembre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :