C’est bientôt l’heure du traditionnel mercato mais avec l’arrêt prématuré du championnat, beaucoup de clubs se retrouvent en difficulté. Les transferts devraient donc être moins spectaculaires que d’habitude et il faudra recruter malin. Cela tombe bien car la Ligue 1 permet à de nouveaux joueurs d’éclore chaque année, on ne la surnomme pas « Ligue des Talents » pour rien. Tour d’horizon des potentiels bons coups à réaliser…

Gardien

2 (Courrier Picard)

Régis Gurtner, Amiens SC (photo, 33 ans)

Rajkovic, Mendy, Rulli, Sels… La Ligue 1 regorge de très bons gardiens pourtant relativement méconnus. On aurait pu ajouter à cette liste l’argentin Walter Benitez (Nice, son contrat prenait fin cette année), Gautier Larsonneur (Brest) ou encore l’algérien Alexandre Oukidja (Metz). Mais ces trois derniers viennent finalement de prolonger leur contrat ce qui rendait tout transfert compliqué. Notre choix s’est donc porté sur Régis Gurtner, portier qui aura porté d’une main de fer le club amiénois durant ses 3 ans dans l’élite et capable d’arrêts de grande classe. Si la défense amiénoise a souffert cette année (2e pire défense de Ligue 1 avec 50 buts encaissés en 28 matchs), Gurtner a une nouvelle fois fait figure de dernier rempart. Avec la probable relégation d’Amiens, il devrait quitter le club pour continuer sa progression dans l’élite. Son âge avancé ne semble pas être un fardeau par rapport à son poste. Ses récentes performances et son parcours original, lui qui a percé sur le tard, laissent à penser qu’il a encore quelques belles années devant lui.

Auraient également pu être cités : Alfred Gomis (Dijon) et Paul Bernardoni (Bordeaux, prêté à Nîmes cette saison).

Défenseurs

3 (Le Parisien)

Faitout Maouassa, Stade Rennais (21 ans)

Ce n’est pas le plus connu des rennais. Pourtant, si Rennes se retrouve 3e de Ligue 1, c’est aussi grâce à l’apport du virevoltant arrière gauche. Dans la lignée de son excellente saison dernière à Nîmes en prêt, il s’est directement imposé dans le onze rennais sans que sa place ne soit jamais remise en question. Son apport offensif (3 buts et 1 passe décisive) peut également s’avérer précieux. Un joueur discret qui ne fait pas de vagues, mais pourtant pas dépourvu de talent.

Mohamed Simakan, RC Strasbourg (photo, 20 ans)

C’est une des belles surprises du championnat. À tout juste 20 ans, il s’est imposé d’emblée dans l’équipe type strasbourgeoise après ses promesses entrevues en équipe réserve l’année dernière. Solide (1,87 m) et dur sur l’homme, il est apparu dès septembre dans le onze international des français du journal « L’Equipe ». Outre sa jeunesse, sa polyvalence (il peut jouer dans l’axe comme à droite) est à prendre en compte. S’il ne grille pas les étapes, Simakan a tout d’un futur grand.

Malang Sarr, OGC Nice (21 ans)

Certes, il n’a pas réalisé sa saison la plus aboutie. Il n’empêche qu’à seulement 21 ans, Malang Sarr a déjà dépassé la barre des 100 matchs dans l’élite, une précocité rare à un poste aussi crucial. Avec un contrat expirant cette année, il attire logiquement les convoitises. À commencer par l’Allemagne et plus particulièrement du Red Bull Leipzig, déjà friand de jeunes talents issus du vivier français (Konaté, Upamecano, Nkunku). Pour éviter une énième fuite des talents, des clubs comme Lyon (malgré son absence de compétition européenne) qui cherche un remplaçant à la déception Andersen ou Marseille (il représenterait une alternative à moindre coût à la charnière Caleta-Car/Gonzalez) pourraient s’y intéresser.

Thomas Foket, Stade de Reims (25 ans)

Faire une défense sans un joueur de l’actuelle meilleure défense du championnat (21 buts encaissés en 28 matchs) était impossible. Si mettre le jeune défenseur central Axel Disasi (22 ans) pouvait apparaître comme un choix logique au vu de sa saison monstrueuse, la potentielle concurrence de la riche Premier League (Arsenal notamment) risque de faire flamber son prix. Par conséquent, on a choisi le latéral droit belge Thomas Foket. Travailleur de l’ombre, il est déjà international chez les prestigieux « Diables Rouges ». Pour sa deuxième saison rémoise, il aura été régulier toute l’année (27 matchs) livrant des prestations de qualité. Malgré la qualification rémoise en Europa League, il pourrait être tenté de viser encore plus haut, à l’instar de son compatriote Björn Engels qui a rejoint Aston Villa cet été après une belle saison en Champagne.

Auraient également pu être cités : Arnaud Souquet (Montpellier), Rayan Aït Nouri (Angers), Andrei Girotto (Nantes) et Bafodé Diakité (Toulouse).

Milieux

4 (Ligue 1 Conforama)

Adrien Thomasson, RC Strasbourg (26 ans)

Le savoyard d’origine croate est un élément très précieux dans l’entrejeu. Cette année, ses statistiques ont enfin été à la hauteur de son apport dans l’équipe. Avec 8 buts et une passe décisive, le strasbourgeois est devenu un joueur très convoité. Après avoir déjà goûté à l’Europa League cette année, il pourrait être tenté de voir encore plus haut l’année prochaine. Ça tombe bien, son contrat expire en 2021 et Strasbourg pourrait le vendre à moindre coût. Il ne serait pas de trop pour des clubs comme Rennes qui devrait disputer la Ligue des Champions l’année prochaine et doit donc étoffer son effectif. Cela pourrait également être une belle affaire pour Marseille qui ne pourra pas faire de folies lors de ce mercato, fair-play financier oblige.

Baptiste Santamaria, Angers SCO (photo, 25 ans)

C’est sans doute l’un des joueurs les moins connus du championnat. Pourtant, le natif de Saint-Doulchard est un profil extrêmement intéressant. Véritable tour du contrôle du jeu angevin avec son compère Angelo Fulgini (une bonne affaire également, lui dont le contrat expire en 2021), il s’avère utile dans la récupération de ballons et ne rechigne jamais à courir. Il est en effet le joueur qui a parcouru le plus de kilomètres en Ligue 1. Déjà lauréat la saison dernière, le numéro 18 des Blanc-et-Noir remet le couvert en cet exercice 2019-2020 avec 352,4 kilomètres avalés en 28 matches (1 but et 1 passe décisive). Un profil à la N’Golo Kanté qui ferait le plus grand bien à tout club européen et une affaire à saisir d’urgence avant qu’il ne soit trop tard et qu’il ne devienne véritablement hors de prix.

Imran Louza, FC Nantes (21 ans)

Après Veretout, Harit et Rongier, le centre de formation nantais a encore poli une pépite au milieu de terrain. Doté d’un bon sens de jeu et d’une qualité de passes au-dessus de la moyenne, il a été adoubé d’entrée par son entraîneur Christian Gourcuff et a remplacé avec brio le départ du capitaine Rongier. De quoi raviver avec nostalgie aux supporters nantais les souvenirs de l’authentique jeu à la nantaise. Annoncé dans le viseur de Lyon et de l’AC Milan, son prix pourrait atteindre les 8 chiffres cet été. Mais vu les qualités entrevues, on aimerait bien qu’il continue de régaler la Ligue 1 une saison de plus.

Auraient également pu être cités : Wylan Cyprien (Nice), Joris Chotard (Montpellier), Ibrahima Diallo (Brest), Romain Del Castillo (Rennes) et Maxence Caqueret (OL, prêt).

Attaquants

5 (Foot algérien)

Mounir Chouiar, Dijon FCO (21 ans)

Son départ de Lens l’année dernière en avait surpris plus d’un et suscité la colère de certains supporters. Temps d’adaptation oblige, ses statistiques ne sont pas encore incroyables (4 buts en 20 matchs de Ligue 1). Mais ce n’est pas forcément la fonction première d’un ailier gauche et Dijon a eu du mal à exploiter son potentiel offensif cette saison (27 buts, 2e pire attaque du championnat avec Metz). Néanmoins, on l’a senti monter en puissance au fur et à mesure de la saison. Bon dribbleur, dynamiteur de défense, agile et rapide, il possède toutes les caractéristiques de l’ailier moderne. Un joueur qu’il faudra suivre de près dans les prochaines années.

Zinedine Ferhat, Nîmes Olympique (photo, 27 ans)

L’ailier droit international algérien est un dribbleur né et se montre encore parfois un peu trop gourmand. Mais il sait aussi se montrer altruiste (ses 20 passes décisives en Ligue 2 lors de la saison 2017-2018 parlent pour lui). Pour sa première saison nîmoise, Ferhat a éprouvé quelques difficultés en début de saison, il affiche tout de même des statistiques plus que correctes pour sa première saison au sommet de l’élite française. Le néo-nîmois comptabilise 3 buts, 4 passes décisives, 50 dribbles réussis et 198 duels gagnés en 26 matchs de Ligue 1. Ce qui fait de lui le meilleur passeur, dribbleur et joueur ayant gagné le plus de duels chez les Crocos. Une mentalité guerrière et fougueuse en passe de faire oublier le meilleur passeur de la saison dernière, Téji Savanier, parti chez le rival montpelliérain. Après Le Havre et Nîmes, rejoindre un club un peu plus huppé jouant le haut du tableau serait un choix logique pour sa progression.

Boulaye Dia, Stade de Reims (23 ans)

Une belle histoire pour terminer cette équipe. Il y a de cela encore un an, Boulaye Dia éclaboussait de son talent le milieu amateur sous le maillot de Jura Sud en National 2. Pour sa première saison dans l’élite, le meilleur buteur rémois a laissé entrevoir de belles prédispositions (7 buts en Ligue 1). Pour que ces promesses ne soient pas vaines, on aimerait le voir encore plus haut. S’il a déjà été testé en ailier droit, il apparaît clairement meilleur en tant qu’avant-centre. Si son manque d’expérience traduit certaines lacunes, il pourrait faire du bien à plusieurs équipes européennes. Il se murmure que Rennes (si Niang venait à partir) ou Nice (en complément de Dolberg) seraient intéressés. Le jeu peut en valoir la chandelle mais Reims étant aussi européen, cette belle histoire pourrait bien durer une saison de plus.

Auraient également pu être cités : Habib Diallo (Metz), Denis Bouanga (Saint-Etienne), Moses Simon (Nantes) et Irvin Cardona (Brest).

Crédits photos : Onze Mondial, Courrier Picard, Le Parisien, Ligue 1 Conforama et Foot Algérien

 

Mathias de Vernejoul – 25 mai

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :