Vous êtes malade, confiné ou privé de sorties ? Vous ne pouvez pas sortir et vous êtes déjà nostalgique du sport ? Pas de soucis, Nous avons la solution parfaite pour vous. Dans cet article, nous allons vous parler de films et séries traitant du sport, il y a de tout. De la série historique à la comédie en passant par des documentaires, vous trouverez forcément votre bonheur.

Les séries

The English Game

1 (Netflix)

Débutons par les séries avec l’une des dernières productions originales Netflix : The English Game, une mini-série britannique historique de 6 épisodes produite par Netflix et sortie en 2020. Elle raconte l’histoire de la « création » du football moderne au XIXe siècle en Angleterre sur fond de lutte des classes. Nous suivons plusieurs personnages historiques tel que Fergus Sutter et Jimmy Love qui sont considérés aujourd’hui comme les premiers joueurs de football professionnels et qui font rêver tous les supporters de la classe ouvrière. Nous suivons également les péripéties d’Arthur Kinnaird qui est capitaine de l’équipe des Old Etonians, la meilleure équipe des riches (bien que jouant dans la même coupe, les équipes de foot étaient différenciées en fonction de leur milieu social). Kinnaird est également banquier.
Pendant ses six épisodes, la série nous montre plusieurs saisons de Coupe d’Angleterre, l’ancêtre de la Premier League. Elle nous apprend beaucoup de choses sur les débuts du football moderne et la lutte des classes au XIXe siècle. Les personnages et leurs péripéties sont intéressants à suivre, vous aurez forcément très rapidement un personnage favori. Le visuel de la série est également très agréable, les costumes et décors sont magnifiques et la colorimétrie est assez chaleureuse. Si vous aimez le foot et l’histoire ou si vous vous voulez tout simplement découvrir une mini-série fort intéressante, vous l’avez devant vous. Petit conseil, n’hésitez pas à utiliser la VOST FR, l’accent « So British » est une merveille pour les oreilles.

Formula 1 : Pilotes de leur destin

2 (Libération)

Vous préférez les circuits aux stades et les documentaires aux séries historiques ? Pas de problème, voici Formula 1 : Pilotes de leur destins. Cette série documentaire produite par Netflix compte actuellement deux saisons et 20 épisodes. Elle relate les coulisses des saisons 2018 et 2019 du championnat du monde de F1 à travers des entretiens de pilotes, directeurs d’écuries, techniciens et journalistes agrémentés également d’images de courses grâce notamment aux caméras embarquées des pilotes. Nous pouvons vivre les coulisses de ce monde si mystérieux et y découvrir toutes les tensions, les rivalités, les enjeux, les moments de bonheur et tout ce qui peut arriver sur et en dehors des circuits. Cette série documentaire est vraiment très appréciable. Que vous soyez fan des monoplaces ou totalement novice, la série vous embarquera dans son monde si particulier. On en apprend sur le fonctionnement de ce sport et on possède très vite un pilote chouchou, le montage est très rythmé donc pas le temps de s’ennuyer. Nous recommandons cette série aux fans de Formule 1 comme aux novices voulant découvrir quelque chose de nouveau.

Dans la roue de l’équipe Movistar 2019

3 (TodayCycling)

Les séries documentaires vous plaisent mais vous préférez le vélo à la voiture et Nairo Quintana à Carlos Sainz ? Voici donc Dans la roue de l’équipe Movistar 2019, une série documentaire sortie l’année dernière, elle compte 6 épisodes de 20 à 40 minutes et raconte la saison cycliste 2019 de l’équipe espagnole. Elle mélange images de courses et analyses des coureurs et du staff et revient sur tous les événements qui ont marqué la formation hispanique en 2019. Nous sommes très vite pris dans la série même si nous ne sommes pas fan de la Movistar, la série est très rythmée et les épisodes ne sont pas trop longs. Suivre une équipe UCI World Tour dans ses coulisses est vraiment très instructif, cela nous permet ainsi de comprendre certaines décisions qu’on a pu voir sur les courses et de découvrir le ressenti des coureurs. Tous les curieux s’y retrouveront.

Les films

Le Maître Chinois

4 (Action)

Place désormais aux films. Démarrons par un classique du cinéma hong-kongais avec Le Maître Chinois qui est un film d’arts martiaux sorti en 1978 avec dans le rôle-titre Jackie Chan. Le long métrage d’1 h 50 raconte l’histoire de Wong Fei Hung (personnage historique), un jeune garçon doué au Kung-Fu mais très indiscipliné. À la suite d’une énième bêtise, son père le renie et il part apprendre un nouveau style chez le grand maitre Soo Hua Xi avant de mener un combat final. Le film est majoritairement composé de scènes de combat de kung-fu, il est assez divertissant. Les scènes sont bien chorégraphiées et Jackie Chan livre une très bonne prestation même si les bruitages lors des scènes d’actions sont assez kitchs. Il est intéressant de voir ce film qui est important dans la culture asiatique et plus particulièrement hong-kongaise puisqu’il nous montre des choses que l’on n’a pas l’habitude de voir dans le cinéma occidental.

Invictus

5 (Première)

Et si on changeait de pays et de sport ? Passer de Jackie Chan à Morgan Freeman ? C’est partie pour Invictus, film américano-sudafricain réalisé par le grand Clint Eastwood en 2009 avec dans les rôles titres Morgan Freeman et Matt Damon. L’histoire se passe en 1995, après 27 ans d’emprisonnement Nelson Mandela est fraîchement élu président d’Afrique du Sud et cette même nation organise la coupe du monde de rugby à XV. Mandela voit en l’équipe nationale et son capitaine Francois Pienaar l’occasion de panser les plaies de l’histoire ségrégationniste du pays, encore une fois une production vraiment très plaisante à visionner. L’histoire est prenante et le film bien réalisé, à la manière de The English Game ce film utilise le propos du sport pour évoquer les problèmes sociaux du pays (en l’occurrence le racisme). En plus d’être divertissant, il possède également une valeur pédagogique.

Coach Carter

6 (Orange Cinéday)

Le dernier film est plus posé mais prône néanmoins de belles valeurs, parlons de Coach Carter. Tiré d’une histoire vraie, ce film américain réalisé par Thomas Carter voit Samuel L. Jackson occuper le rôle principal. Il conte le récit d’un entraîneur de basket-ball arrivé qui prends les rênes de l’équipe du lycée de Richmond, un lycée pauvre où moins de la moitié des élèves obtient le bac et va à l’université. Il va alors redonner ses lettres de noblesses à l’équipe de basket depuis disparues et inciter les garçons à étudier afin d’avoir un parcours universitaire quitte à délaisser le sport (ce qui engendra une polémique). Ce film est très sympathique, on s’attache rapidement aux personnages et on a envie du meilleur pour eux. Sous son air difficile, Ken Carter est juste et veut la réussite de ses joueurs, il nous prouve qu’avec du travail et de l’acharnement on peut tout réussir. Un bon film à voir en famille ou entre amis.

Même si nous ne sommes plus confinés, c’est l’occasion pour vous de voir ou revoir ces chefs-d’oeuvre ou alors de faire des découvertes qui sait !

Crédits photos : Netflix, Libération, TodayCycling, Action, Première et Orange Cinéday

 

Léo Roth – 13 mai

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :