Depuis quelque temps, les records nationaux et même mondiaux de course à pied sur route tombent comme des gouttes d’eau. Le point commun de la plupart de ces records ? Ils ont été réalisés avec la nouvelle gamme de chaussures sortie par Nike, les ZoomX Vaporfly Next%. Mais quelle est la recette miracle de ces chaussures et où en sont les autres marques dans ce nouveau marché ? Toutes les réponses sur cette nouvelle avancée technologique sont à lire dans l’article qui suit.

Nike possède un coup d’avance

2 (Sports marketing)

Nike est précurseur sur cette nouvelle technologie qui affole les chronos, la marque à la virgule a sorti les ZoomX Vaporfly Next% dès avril 2019. Un an après, la paire portée par de nombreux grands champions est de plus en plus visible aux pieds des athlètes amateurs. Cette chaussure a fait ses preuves aux pieds de nombreux athlètes qui ont fait tomber des records, nous pouvons citer Jimmy Gressier pour le record de France du 5 km récemment ou même la kenyane Brigit Kosgei pour établir le record du monde du marathon féminin. Nike a ensuite travaillé sur la Zoom Alphafly Next% qui en est encore au stade de prototype mais qui a servie lors du record du monde (non-officiel) du marathon d’Eliud Kipchoge à Vienne en 1 h 59 min 40 s. La marque a su réaliser autour de ces chaussures (Vaporfly Next%) un énorme coup de communication, en effet elles sont présentes aux pieds de tous les athlètes que la marque sponsorise et la majorité dans le monde de l’athlétisme en a forcément entendu parler.
Mais quel est le secret qui donne autant d’attractivité à cette chaussure ? Le secret est son efficacité en terme d’économie de course. En plus d’être très dynamique et donc d’apporter de la vitesse, elle a un amorti important qui permet de s’économiser et de garder une foulée fluide et rapide plus longtemps que les autres modèles. Avant l’apparition de ce modèle, il y avait souvent un choix à faire entre confort et vitesse. Cependant, cette efficacité est visible sur les courses seulement à partir d’une certaine distance et d’un certain niveau. Car au prix de 250/275 euros et avec une usure très rapide, les coureurs du dimanche n’en ressentiraient pas vraiment l’efficacité et seraient bien loin d’en amortir le coût.
Quelle est la technologie qui apporte ce nouveau confort associé à une vitesse toujours plus élevée ? Les Nike ZoomX Vaporfly Next% sont équipées d’une plaque en fibre de carbone qui permet d’offrir aux athlètes une sensation de rebond et de dynamisme. En ce qui concerne l’amorti, c’est la mousse ZoomX qui offre un bon retour d’énergie mais cette mousse s’use très vite, il est donc recommandé de porter les chaussures sur des séances très importantes ou sur les courses uniquement si vous ne tenez pas à les changer trop souvent. Désormais, nous avons l’impression que cette chaussure écrase le marché puisqu’elle est portée par énormément d’athlètes, mais alors comment réagissent les concurrents de la marque américaine ?

Quels concurrents pour la ZoomX Vaporfly Next% ?

3 (Tendance trail)

Nike n’a pas produit que la ZoomX Varporfly Next%, d’autres modèles sont équipés de la plaque de carbone mais ceux-ci n’ont pas une mousse aussi légère et efficace ce qui a donc fait baisser leur prix mais qui a également augmenté leur durée de vie. Nous pouvons citer la Nike Zoom Fly 3 par exemple. Chez les concurrents de la marque américaine, des plaques de carbone ont aussi fait leur apparition à commencer par l’entreprise française à son origine mais qui a depuis été rachetée par des américains, Hoka One One. C’est la première à avoir suivi la tendance, le modèle de la marque porte le nom de sa technologie qu’est le Hoka carbon X. Le prix reste « abordable » étant de 180 euros ce qui n’est pas vraiment choquant pour une bonne paire de running. Cette chaussure est capable de parcourir de longues distances puisqu’elle a déjà été utilisée sur des 100 km et a même battu le record du monde du 50 miles aux pieds de Jim Wamsley.
La marque américaine Brooks a aussi développé deux modèles dans lesquels on retrouvera des plaques carbone. L’Hyperion Tempo et l’Hyperion Elite sont les noms des deux nouveaux modèles qui concurrencent la Next%. La Tempo coutera 150 euros et sortira le 1er avril, la Elite est plus en haut de gamme et il faut débourser 250 euros pour se l’offrir, cette dernière est disponible depuis le 1er mars. Encore une marque américaine mais cette fois il s’agit de Saucony, elle a dévoilé une gamme de trois paires que sont l’Endorphin Pro, Speed et Shift. Comme les autres modèles équipés de cette technologie, elle a pour atout un bon retour d’énergie. Les chaussures sont actuellement testées par des athlètes sponsorisés par la marque et seront en vente cet été. Pour continuer notre revue des chaussures à plaque de carbone, Adidas qui est le grand rival de Nike se doit de répondre à la Next%. Pour cela, la Adizero Pro a été développée et sera commercialisée à partir du 1er avril. Son point fort sera surement son prix de 180 euros qui défie largement la Nike. De nombreuses autres marquent sortent leur modèles, nous pouvons citer New Balance entre autre.

Nos conseils d’utilisation

4 (Union Saint Jean)

Les chaussures à plaque carbone vont désormais inonder le marché du running, cependant elles devraient pour le moment se retrouver aux pieds des runners aguerris au vu de leur prix et de leur usure rapide. Nous vous conseillons de privilégier un entraînement des plus sérieux, qualitatif et quantitatif qui vous fera bien mieux progresser qu’en achetant une de ces paires de chaussures. Cependant, si vous cherchez à vous perfectionner et que vous avez déjà des chronos d’un niveau assez élevé, cette technologie peut-être le facteur X qui vous fera passer un cap.
Si la Nike Next% domine le marché pour le moment, il va falloir patienter pour voir où se positionnent les autres marques qui viennent de sortir ou qui vont sortir prochainement leur modèle pour faire un véritable bilan. En attendant, nous pouvons affirmer que toutes ces chaussures seront présentes aux JO de Tokyo en 2021 aux pieds des athlètes car elles ont été validées par le CIO. Pour les Vaporfly Alphafly, il faudra encore attendre.

Crédits photos : Canadian Running Magazine, Sports Marketing, Tendance Trail et Union Saint Jean

 

Martin Lhote – 27 mars

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :