Juste au-dessous du « vrai derby français » entre Lyon et St Etienne, de nombreuses autres affiches entres voisins nous animent chaque semaine et en cette 28e journée, Angers-Nantes et Nice-Monaco nous ont animé le week-end dernier, retour sur ces temps forts !

Il n’aura manqué que 2 minutes à Monaco…

2 (Sport)

Score : 2-1.
L’un des derbys les plus intéressant du championnat prend place à Nice où aiglons et monégasques sont prêts à en découdre ! Ces deux formations se battent pour obtenir une place européenne et peu de points les séparent, soit deux plus exactement. Les Aiglons sont 9e avec 38 points et restent sur 3 matchs sans défaite, en revanche c’est une équipe qui encaisse au moins un but par rencontre lors des 10 dernières journées. Patrick Vieira cherchera sans doute à museler l’attaque monégasque en titularisant une défense à 3 avec Dante, Malang Sarr et Danilo mais peut compter sur une attaque talentueuse avec Adam Ounas et Kasper Dolberg. Pour le club de la Principauté, la forme n’est pas mauvaise non plus avec 5 matchs sans défaite. Roberto Moreno compte avant tout sur son meilleur buteur, Wissam Ben Yedder accompagné de Stevan Jovetic en attaque. Lors du match aller, Monaco l’avait emporté 3 buts à 1 à Louis II.
L’ASM prend la possession à son compte en première mi-temps et se créé les meilleures occasions, Cesc Fabregas sollicite le premier Walter Benitez sur une frappe lointaine mais le gardien niçois capte ce ballon. Par la suite, c’est Bakayoko qui tente en reprenant un centre de Fodé Ballo-Touré mais Benitez est une nouvelle fois à l’affût. Monaco va être récompensé à la demi-heure de jeu puisque Stevan Jovetic sert Ben Yedder d’une talonnade astucieuse, ce dernier remporte son face-à-face en piquant son ballon par-dessus le portier argentin. Passeur décisif, Jovetic tente sa chance de loin mais sa frappe fracasse la barre transversale. Les monégasques mènent logiquement à la mi-temps grâce au meilleur buteur du championnat Wissam Ben Yedder avec 18 buts.
La deuxième période est totalement différente, les niçois sont concentrés et appliqués et Alexis Claude-Maurice décoche une belle frappe à 25 mètres repoussée par Benjamin Lecomte. Monaco recule et Nice en profite, Adam Ounas centre vers Kasper Dolberg dont la tête trompe Lecomte pour l’égalisation ! Pierre Lees-Melou a l’occasion de donner l’avantage à l’OGC Nice mais sa tentative manque de puissance pour inquiéter le monégasque. Le match devient tendu en fin de rencontre, tout d’abord Tiémoué Bakayoko qui s’essaie une nouvelle fois de loin et oblige Benitez à s’interposer. Ensuite, Stevan Jovetic tacle dangereusement Arnaud Lusamba et la VAR indique un carton rouge pour le monténégrin qui laisse ses partenaires en infériorité numérique. À 10, Golovin touche la barre transversale pour l’ASM mais Monaco va craquer dans les dernières secondes. Molla Wagué centre au premier poteau et encore une fois c’est Kasper Dolberg qui touche ce ballon le premier pour permettre aux aiglons de l’emporter ! Dans une fin de match où « il y a eu beaucoup d’émotions » pour Patrick Vieira, Nice l’emporte et ira défier le PSG au Parc lors de la 29e journée. Pour Monaco, c’est une défaite qui « fait mal », Roberto Moreno pense que son équipe mérite « la victoire, même pas le match nul. ». C’est une mauvaise performance pour le club de la Principauté qui recevra Saint-Etienne le week-end prochain.

Angers avait la dalle face aux Canaris

3 (Be Soccer)

Score : 2-0.
Angevins et nantais s’affrontent pour le compte de cette 28e journée dans les travées du stade Raymond Kopa, deux équipes qui peuvent quasiment assurer leur maintien en cas de succès. Angers est 13e avec 36 points et s’est imposé lors des deux dernières journées, le SCO est une formation qui marque peu et qui encaisse peu de buts ces derniers temps. Stéphane Moulin qualifie cette rencontre de « spéciale » car « c’est une rivalité de ville, une rivalité sportive historique qui peut procurer un certain bonheur supplémentaire voire une fierté pour nos supporters », a-t-il déclaré avant cette rencontre. Le manager angevin décide de titulariser pour la première fois Zinédine Ould Khaled aux côtés d’Angelo Fulgini, Stéphane Bahoken occupe quant à lui la pointe de l’attaque. Dans le camp d’en face, Nantes est 11e et possède 1 point d’avance sur son adversaire du soir, les Canaris se sont inclinés à domicile lors de la journée précédente (1-2 face à Lille). Christian Gourcuff souhaite une réaction de ses joueurs même s’il s’attend à « un match difficile », pour cela il aligne des joueurs rapides comme Imran Louza, Ludovic Blas et Kader Mamba. L’attaquant Moses Simon aura la lourde tâche de battre le portier angevin Ludovic Butelle, en confiance actuellement. De plus, le FCN souhaite prendre sa revanche du match aller où Angers avait gagné 2 buts à 1 à la Beaujoire, les angevins restent sur 3 matchs sans défaite face à leurs ennemis de toujours !
C’est un début de match poussif dans lequel les nantais dominent balle au pied mais se heurtent à un bloc angevin bien en place. La plupart des frappes sont lointaines comme cette tentative d’Abdoulaye Touré qui aux 25 mètres voit son tir frôler le but adverse. Nantes accélère en fin de première mi-temps, Ludovic Blas effectue la première frappe cadrée du match et oblige Butelle à intervenir en deux temps. La première occasion angevine intervient dans le temps additionnel sur une contre-attaque, Thioub sert Fulgini mais ce dernier bute sur Lafont toujours attentif. Ce premier acte se termine sur ce score nul et vierge ce qui résume parfaitement bien ce début de match où les deux équipes se neutralisent.
Néanmoins, ça démarre fort en seconde période, Baptiste Santamaria récupère le cuir et lance Doumbia, le latéral cherche Antonin Bobichon et ce dernier ouvre le score d’une frappe puissante à ras de terre qui se loge dans le petit filet nantais. Cinq minutes plus tard, Angers obtient un corner, Bobichon se charge de le frapper et trouve Romain Thomas qui d’une tête lobée bat Lafont, pas vraiment inspiré sur ce coup. Le match s’emballe, Nantes réagit grâce à Bamba très habile techniquement, l’attaquant trouve Simon d’une belle talonnade mais Butelle s’interpose. Doumbia s’impose physiquement sur le côté gauche et sert Mangani mais ce dernier gâche une belle opportunité de 3 à 0. Ludovic Blas obtient la dernière occasion du match sur une frappe lointaine mais Butelle réalise une grande performance dans ce derby. Le gardien permet à son équipe de s’imposer pour la 3e fois d’affilée, Angers se replace avant d’affronter Amiens puis Toulouse. Christian Gourcuff quant à lui, regrette la réaction tardive de ses joueurs, « on a eu une deuxième mi-temps où on a commencé à tenter des choses à 2-0 », surtout que le FCN se fait dépasser par son adversaire avant d’accueillir Nîmes la semaine prochaine.

Antonin Bobichon tient sa cible favorite

4 (Onze Mondial)

Cet été, le SCO souhaitait passer un nouveau cap en recrutant de nombreux joueurs dont Antonin Bobichon, et le pari semble fonctionner… En effet, les confrontations entre Angers et Nantes ont souvent été dominées par le peuple jaune mais cette saison, la tendance semble s’inverser et ce grâce à l’ancien nîmois. Déjà au match aller, il avait permis à son équipe de se relancer en égalisant à 1 partout et ce samedi soir, l’ailier gauche a ouvert le score d’une frappe magnifiquement placée et sur son seul tir cadré du match !
Par la suite, il s’est mué en passeur en trouvant la tête de Romain Thomas ce qui a permis aux angevins de faire le break et de filer vers la victoire. « Ça fait trois buts contre Nantes donc c’est top » a réagi Antonin Bobichon qui a inscrit son 3e but personnel face au FCN dans sa carrière, devenant ainsi le bourreau des nantais. Ce qui est sûr, c’est que cette victoire permet à Angers de se replacer dans la première partie de tableau et le club compte bien y rester jusqu’au bout !

En bref : Dans les autres rencontres du week-end, Marseille craque en fin de match face à Amiens (2-2), Reims reste solide face à Brest et l’emporte sur la plus petite des marges 1 à 0 et Dijon domine Toulouse 2 buts à 1 tout comme Metz face à Nîmes. L’ASSE et Bordeaux ne se départagent pas (1-1), Rennes étrille Montpellier dans un festival offensif 5 à 0 tandis que Lille dompte Lyon 1 but à 0. Le week-end prochain, la Ligue 1 nous régalera de nouveau avec un PSG-Nice, Bordeaux-Rennes ou Montpellier-Marseille, qui seront néanmoins joués à huis clos.

Crédits photos : OGC Nice, Sport.fr, Be Soccer et Onze Mondial

 

Lenny Lussot – 10 mars

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :