Caroline Garcia, Jo-Wilfried Tsonga ou encore Jérémy Chardy, ils sont nombreux à préparer leur avenir après le tennis. Ce dernier qui est palois d’origine en a été l’illustration parfaite et la belle organisation de son tournoi également qui a pris place la semaine dernière, retour sur les moments forts de cette édition 2020 !

Les vieux briscards à la baguette

2

Avant le début du tournoi, il suffisait de regarder le tableau pour savoir à quoi s’attendre en termes de jeu et de spectacle, le moins que l’on puisse dire c’est qu’il était alléchant ! Jiri Vesely, Robin Haase, Norbert Gombos et bien d’autres sans oublier les français, aucun risque de s’ennuyer et ce dès le premier tour. Hormis Hugo Grenier que nous aborderons par la suite, Benjamin Bonzi (236e mondial) et Harold Mayot (447e mondial) ont été les deux premières surprises de ce début de semaine qui sont tous deux allés jusqu’en ¼ de finale. Mayot est notamment venu à bout de Robin Haase qui est un ancien top 100 (7-6/7-6) et Bonzi a lui vaincu entre autre Elliot Benchetrit qui se rapproche des meilleurs mondiaux (7-5/6-3), des performances qui leur permettent de remonter au classement de d’acquérir de l’expérience.
Indéniablement, les deux noms qui étaient à observer sont ceux de Jerzy Janowicz (POL) et Ernests Gulbis (LAT), tous deux anciens tops 100 et surtout performeurs sur le circuit mondial qui ont eu des bas dans leur carrière et reviennent au haut niveau. Le dernier carré n’était que pure folie, le polonais est venu à bout de la tête de série 1 qu’est Jiri Vesely (CZE) et le letton s’est défait du tumultueux Teymuraz Gabashvili (RUS) en trois manches, la finale rêvée est donc arrivée ! Avant la rencontre, léger avantage pour Gulbis qui a plus de régularité derrière lui comparé à Janowicz qui a été longuement blessé et se cherche encore pour être en pleine possession de ses moyens. Finalement, c’est Ernests Gulbis qui est sacré en dominant son sujet en 2 sets (6-3/6-4) et après un beau combat, il remporte le trophée et montre qu’il faudra compter sur lui pour la suite. En marge de ce beau plateau, il faut souligner la qualité de l’organisation comme le fait Yannick Maden (GER) : « Le tournoi était très bien organisé, l’hôtel de qualité et proche du club sans oublier le court central, énorme et toujours avec une bonne ambiance ! Merci aux organisateurs qui étaient aux petits soins pour satisfaire toutes nos petites demandes également », Jérémy Chardy peut donc voir un avenir radieux pour son tournoi dans les prochaines années !

La France lave l’affront en double

3

Aucun français n’a réussi à rallier le dernier carré en simple mais pas de panique, le double a été de meilleure augure pour le clan tricolore avec comme un célèbre dicton le dirait, « la coupe ramenée à la maison ! » Après un tournoi raté en simple, Antoine Hoang (ATP 136) a voulu remettre les pendules à l’heure, quoi de mieux que de s’adjuger le tournoi de double avec son ami et compatriote Benjamin Bonzi pour se rattraper ? Rapidement, les têtes de série sont écartées notamment la paire Inglot/Qureshi (GBR-PAK) qui se fait surprendre par les jeunes français d’entrée (6-3/7-6). La route se dégage alors et les automatismes des frenchies sont efficaces, ils retrouvent en finale Simone Bolelli (ITA) et Florin Mergea (ROU) pour une affiche qui s’annonce passionnante. Contre toutes attentes, la rencontre est à sens unique et la paire Bonzi/Hoang l’emporte en 2 manches (6-3/6-2) sans réelle adversité ou du moins avec une grande supériorité, une victoire qui restera longtemps gravée dans leur tête avec un public derrière eux et une ambiance magnifique !

Révélation du tournoi : Hugo Grenier, la discrétion paye

4

C’est un joueur peu connu du grand public français mais pourtant, il fait son chemin en silence et a intégré récemment le top 250 à 23 ans, Hugo Grenier progresse de manière régulière et continue. 237e mondial ce lundi à l’ATP, il s’agit là de son meilleur classement en carrière qui récompense sa belle prestation au Teréga Open avec un ¼ de finale et de beaux scalps à son palmarès sur ce tournoi ! En effet, Hugo s’est mesuré d’entrée à Evgeny Karlovskiy (RUS, ATP 244) qu’il sort en 2 sets mais c’est au tour suivant qu’il s’illustre en réalisant l’exploit de venir à bout de l’indien Sumit Nagal. Ce dernier était tête de série n°3 du tableau et a été vaincu par le français en 3 manches (6-1/2-6/6-3) pour une place en huitièmes avec Enzo Couacaud, autre tricolore en vue en ce moment et à fort potentiel. Mais il n’en est rien, Hugo Grenier rallie les ¼ de finale après un succès sur son compatriote, Jerzy Janowicz sera son boureau « logique » au vu de la forme actuelle du polonais (6-3/6-3), une régularité intéressante et qui sera à scruter de près pour la suite de la saison du français !
« Je suis content de mon parcours et de mon niveau de jeu surtout sur les trois premiers matchs, après je suis un peu déçu de mon quart de finale car je n’ai pas fait la rencontre que je voulais faire », analyse lucide et toujours cette pointe d’ambition qu’il garde avec lui. Concernant la surface, il affirme que c’est sa meilleure surface où « il joue depuis tout petit », contrairement à la terre où il « a beaucoup moins joué mais pense pouvoir obtenir de bons résultats dessus. » À propos de Roland Garros : « Forcément c’est un objectif parce que c’est un grand chelem en France, c’est le genre de tournois auxquels tous les joueurs ont envie de participer ». Il tient également à remercier Jérémy Chardy et toutes ses équipes pour l’accueil et l’organisation au top, avec un magnifique court central en prime !

Crédits photos : Teréga Open

 

Pavel Clauzard – 7 mars

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :