Dans un multiplex assez animé, les favoris se sont presque tous imposés. On retiendra bien sûr le but gag inscrit par le gardien de Grenoble contre-son-camp, qu’Orléans se dirige vers le monde amateur et que la Berrichonne est rentrée dans l’histoire, les temps forts ici !

Malherbe se délivre enfin à domicile

2 (SM Caen)

Score : 2-0.
Avant le match, le Stade Malherbe ne comptait seulement que trois victoires à domicile et les joueurs étaient « paralysés » à d’Ornano. Pourtant, le SMC s’est imposé face à Grenoble et les rouge et bleu se sont montrés très détendus face à leur public. La première opportunité du match est en faveur des grenoblois avec une frappe du suisse Charles Pickel (4e), Rémy Riou sort une belle parade décisive. À la 16e minute, Grenoble perd le ballon au milieu de terrain : Caleb Zady Sery lance Nicholas Gioacchini dans la profondeur qui est victime d’un tacle grossier d’un défenseur visiteur dans sa surface. Il écope d’un carton jaune et Caen obtient un penalty, c’est Jessy Pi qui se charge de le convertir face à Maubleu (1-0, 17e), l’ancien monégasque inscrit son 5e but de la saison. Une minute plus tard, les caennais tentent de trouver Gioacchini dans la profondeur mais le ballon est trop long et Maubleu capte tranquillement le ballon. En voulant relancer vite de la main, le portier grenoblois se manque complètement et envoie le ballon dans ses propres filets et grâce à ce but-gag, le SM Caen mène 2 à 0 et renverse la situation en deux minutes. Gioacchini rate la balle de match, il se retrouve seul au second poteau et manque d’accrocher le cadre après un service parfait de Zady Sery (32e).
Grenoble est dans l’obligation d’attaquer pour revenir au score et les joueurs de Philippe Hinschberger s’exposent à des contre-attaques avec notamment des frappes de Jordan Tell (35e, 42e). Les grenoblois se voient refuser un but pour hors-jeu à la 41e mais en regardant le ralenti, on se rend compte que le but est tout à fait valable.
Les joueurs de l’Isère se montrent un peu plus entreprenants en seconde mi-temps avec une frappe de Djitté au-dessus (58e) et Semedo qui voit son tir sauvé in-extremis par Anthony Weber de la tête (62e). Le portier Maubleu vit une deuxième période compliquée sur le plan psychologique en se retrouvant juste derrière le MNK96, il peut entendre des chants comme « Merci Maubleu » ou des « Olé » à chaque fois qu’il touche le ballon. Par l’intermédiaire de Deminguet, Malherbe veut agrandir son avance avec un beau tir à 20 mètres sauvé du bout des doigts par le gardien adverse. Dans ce match très plaisant à regarder, les grenoblois sont récompensés de leurs efforts en obtenant un penalty à la 89e après une faute du jeune Alexis Beka Beka qui n’est même pas encore professionnel. Jessy Benet tire le penalty et le rate, il croise trop sa frappe et Riou part de l’autre côté, on en reste à 2-0. Dans les dernières secondes de la partie, Deminguet récupère le ballon et le lance en profondeur sur Zady Sery, l’ivoirien élimine superbement deux défenseurs et lance Prince Oniangué côté droit. Le Congolais est seul face à Maubleu mais le gardien réalise un bel arrêt, Malherbe enchaîne avec un deuxième succès consécutif après le carton à Lens (4-1). En menant de deux buts rapidement, les caennais se sont contentés de défendre et de procéder en contre, le score aurait pu être plus ample si les malherbistes s’étaient montrés plus adroits devant le but. Les normands remontent à la 11e place à onze points du cinquième, Grenoble reste 9e avec un point de plus que les caennais.

Orléans s’enfonce (encore)

3 (La République du Centre)

Score : 0-2.
Orléans, dernier de Domino’s Ligue 2 depuis plusieurs mois, continue de s’enfoncer dans la crise et de se diriger vers le National. Face à Troyes qui pointe quatrième avant le coup d’envoi, l’USO s’est montrée une nouvelle fois catastrophique du début à la fin de la rencontre. Hyunjun Suk, le joueur le plus intéressant dans cette entame de partie, ouvre le score sur un service de Kouamé. Letellier est seul face à trois attaquants et abandonné par sa défense (0-1, 4e). D’Arpino réagit timidement pour Orléans avec une tête (18e).
Au retour des vestiaires, les Guêpes se font cueillir à froid par Troyes, Dylan Chambost sert Maxime Barthelmé qui n’a plus qu’à marquer (0-2, 50e) avec encore une fois les défenseurs du Loiret qui ne sont pas acteurs mais spectateurs de cette action. Nakoulma (53e, 64e) puis Thill (59e) tentent de relancer l’USO mais Gauthier Gallon dégoûte les attaquants adverses en repoussant les ballons. Des frappes de Warren Tchimbembé en fin de match (84e et 87e) pour l’ESTAC inquiètent Alexandre Letellier. Finalement, Troyes s’impose 2 à 0 et prend la 2e place de Ligue 2 en enchaînant avec une quatrième victoire consécutive. Orléans reste barragiste avec huit points de retard sur le premier non relégable.

Châteauroux perd mais entre dans l’histoire

4 (France Bleu)

Score : 0-3.
Vendredi soir, Châteauroux s’est incliné à domicile face au Havre 3 buts à 0. Ce match était le 1443e en Ligue 2 pour le club, il s’agit du record du nombre de matches disputés par une équipe en deuxième division. Les havrais ont maîtrisé ce match comptant pour la 27e journée de Ligue 2, dès la première action du match le HAC ouvre le score ! Umut Meraş centre vers Thiaré, Julien Fabri réalise une horizontale pour sauver ce ballon mais Tino Kadeweré propulse ce ballon au fond des filets. Le renard des surfaces inscrit son 19e but en 23 matches de championnat (0-1, 3e). Kadeweré dézone pour centrer vers Barnabás Bese qui remise sur Thiaré, lequel joue magnifiquement le coup et marque dans une position pas très évidente (0-2, 13e). Diarra en un contre un puis Vanbaleghem d’une frappe lourde à vingt-cinq mètres ne sont pas loin de réduire la marque, mais Gorgelin réalise deux beaux arrêts. Coup dur pour la Berri : leur gardien Julien Fabri se blesse en 1e mi-temps, il laisse donc sa place à Rémy Pillot.
Au retour des vestiaires, le HAC reprend le contrôle des opérations avec par exemple une frappe de Fontaine qui touche la barre. Diarra est le seul à porter l’attaque de la LBC mais sans danger à chaque fois. L’arbitre accorde un penalty en toute fin de match au Havre, Eric Junior Dina-Ebimbe le convertit et prend à contre-pied Pillot (0-3, 93e). Les havrais mettent donc fin à une série de cinq matches sans victoire, le HAC occupe la 6e avec 41 points tandis que la Berrichonne de Châteauroux est 15e avec 31 points.

En bref : Le résultat le plus surprenant de cette journée est en faveur du Mans qui gagne face à Guingamp (2-1), l’EAG a réagi en fin de match avec un but de Ronny Rodelin après avoir été mené 2 à 0. Auxerre va mieux depuis plusieurs matches, la preuve avec la belle victoire à domicile contre Niort (3-1), les deux meilleures défenses du championnat que sont Valenciennes et Ajaccio se quittent sur un score nul et vierge (0-0), Clermont gagne à Nancy 2 buts à 1 alors que les nancéiens avaient égalisé sur penalty. Sochaux et Rodez se partagent les points en réalisant un match nul (1-1), alors que ce samedi le FC Chambly a renversé Lorient à domicile 2 à 1 après un festival de Joris Correa. Lundi, le Paris FC recevra le RC Lens qui, sans Philippe Montanier, devra tenter d’insuffler une nouvelle dynamique pour repartir de l’avant.

Crédits photos : Le Dauphiné, SM Caen, La République du Centre et France Bleu

 

Les Reporters Incrédules – 1 mars

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :