Il reste encore deux mois de compétition environ dans la plupart des disciplines d’hiver et malgré une pause en biathlon cette semaine, les autres ont parfaitement assuré le coup notamment Clément Noël victorieux à Chamonix. Petit bilan d’une belle semaine pour les tricolores !

Noël intronisé à la maison

ALPINE SKIING : Fis World Cup - slalom, men - Chamonix - 08/02/2020

À 22 ans, il semble bien supporter la pression et le prouve aux spécialistes de week-end en week-end par ses prestations plus qu’encourageantes. Cette semaine, le rendez-vous était donné du côté de Chamonix pour les skieurs et le traditionnel slalom toujours autant courtisé, et on peut dire que la première manche a débuté sous les chapeaux de roue. D’entrée, celui que l’on peut considérer comme le grand favori pour le globe de cristal du classement général qu’est Henrik Kristoffersen (NOR), part à la faute et est contraint d’abandonner ce qui est un gros coup de massue pour lui. Quant aux français, ils sont dans le coup et se placent en embuscade avec une belle 2e place pour Clément Noël et une 4e place pour Alexis Pinturault, tous deux derrière un grand Daniel Yule (SUI) qui s’adjuge la manche.
Par la suite, il ne s’agit plus que de conserver sa position ou de l’asseoir mais rien ne va se dérouler comme prévu. Après Kristoffersen, c’est Pinturault qui commet l’irréparable et doit abandonner sur la seconde course tout comme Yule, les favoris pour le classement de la spécialité prennent un grand coup au moral en France ! Ces aléas ouvrent un grand boulevard à Clément Noël qui ne manque pas de saisir l’opportunité en terminant huitième de cette manche à presque 8 dixièmes de Michael Matt (AUT). C’est suffisant pour remporter ce slalom en devançant Haugan (NOR) et Pertl (AUT) devant son public et ses fans. Noël impressionne par son insouciance et son talent qui font de lui un grand skieur qui se fait une place parmi les grands et s’offre même le luxe de les battre, affaire à suivre !
Sur le slalom parallèle, la réussite est moins grande pour les français qui ne parviennent pas à accrocher le top 5 avec la déception pour Clément Noël qui dès la première manche qualificative sort de la piste et est éliminé. Pour Alexis Pinturault, ce n’est guère mieux puisqu’il s’incline face à Alexander Schmid (GER) dès les 1/8 de finale et confirme ainsi le week-end cauchemar qu’il a vécu à Chamonix. Sixième, Thibaut Favrot sauve l’honneur des bleus seulement battu par l’américain Tommy Ford. Au général, Kristoffersen reste en tête avec 903 points alors que Pinturault est 3e avec 61 unités de retard, Clément Noël pointe 8e avec 550 points et se replace !

Au fond, des déceptions et des promesses

3 (Nordic Focus)

Les fondeurs étaient attendus du côté de Falun en Suède avec au programme du sprint classique et de la mass start libre ce qui présageait un beau spectacle. Tout a débuté avec de la vitesse et les sprints avec chez les hommes plusieurs chances pour les tricolores et des qualifications dans l’ensemble réussies. En effet, Richard Jouve termine au pied du podium (4e), Lucas Chanavat se place 7e et Valentin Chauvin est 21e alors que Renaud Jay est éliminé. Malgré l’absence de Johannes Klaebo, les norvégiens sont au nombre de trois dans le top 10 et seront redoutables à vaincre. Mais les ¼ de finale vont être surprenants, Chauvin est éliminé après un contact houleux alors que Chanavat s’en sort au chrono pour accéder aux demies et Jouve est surpris par des suédois audacieux. La dernière chance française ne parvient pas à rallier la finale, pas de podium ce week-end pour le sprint tricolore qui se devra de faire mieux la prochaine fois. Linn Svahn (SWE) s’adjuge l’épreuve féminine au combat alors qu’aucune bleue n’était présente.
Le lendemain, les mass start ont redonné de l’espoir à l’équipe de France qui a tenté de rivaliser face aux puissances norvégiennes et russes. Alexander Bolchunov (RUS) vient à bout de Sjur Roethe (NOR) au sprint pour s’imposer de justesse, le premier français n’est autre que Clément Parisse qui arrache un très joli top 10 à 33 secondes du vainqueur. Jean-Marc Gaillard et Adrien Backscheider se placent respectivement 14 et 15e sans oublier Maurice Manificat dans le top 25 et le jeune Hugo Lapalus 29e qui continue d’engranger de l’expérience en Coupe du Monde. Chez les femmes, c’est sans surprise Therese Johaug (NOR) qui s’impose avec une large avance sur ses adversaires, Delphine Claudel est première française et dans les points puisqu’elle termine 26e à plus d’une minute de la tête.

À quoi s’attendre aux mondiaux d’Antholz ?

4 (RMC Sport)

Jeudi prochain, les mondiaux de biathlon prendront place en Italie avec en premier lieu le relais mixte et de nombreuses questions se posent. Tout d’abord si Martin Fourcade sera capable de rééditer ses performances en présence de Johannes Boe (NOR), la rivalité entre ces deux grands champions sera au beau fixe et promet de nous livrer un spectacle haletant. Ensuite, l’attente autour du clan tricolore sera grande notamment en termes de densité de résultats comme les dernières étapes de coupe du monde l’ont montré. Quentin Fillon Maillet est capable de devenir champion du monde dans un grand jour tout comme Simon Desthieux, Emilien Jacquelin quant à lui peut rêver d’un podium qui ne sera pas tant que ça un exploit au vu de ses derniers résultats. Le relais sera un objectif avec une telle équipe, le podium semble être obligatoire !
Côté féminin, Anaïs Bescond et Justine Braisaz seront très attendues et peuvent dans un grand jour prétendre au podium voire pourquoi pas à un succès surtout pour cette dernière qui, quand les feux sont au vert, incendie ses adversaires. Julia Simon sera à surveiller, elle qui possède une vitesse de tir incroyable mais parfois à double tranchant pourrait bien jouer les troubles fêtes avec une médaille et surtout jouer un rôle primordial sur les relais. Tout cela sera bien sûr à suivre chez nous !

En bref : Ski alpin/Viktoria Rebensburg (GER) remporte la descente de Garmisch sur ses terres devançant Federica Brignone (ITA) et la tchèque Ledecka, Tiffany Gauthier termine 28e et meilleure française. Sur le Super-G, la suissesse Corinne Suter s’impose alors que Romane Miradoli réalise un prometteur top 10 à plus d’une seconde de la gagnante du jour.

Crédits photos : Eurosport, Le Figaro, Nordic Focus et RMC Sport

 

Pavel Clauzard – 9 février

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :