Entre petits poucets et habitués, cette édition de la Coupe de France reste très intéressante et réserve sûrement encore son lot de surprises. Faisons un tour d’horizon des 4 affiches que l’on pourra suivre à partir du 11 février jusqu’au 13, laissez-vous séduire par les histoires des équipes présentes ici !

Un Olympico électrique

2 (Le10sport)

Nous aurons droit à un magnifique Olympico opposant l’Olympique Lyonnais et l’Olympique de Marseille, une affiche qui se déroulera dans l’antre gone et qui s’annonce déjà électrique avec un air de revanche pour les locaux qui s’étaient incliné sur le score de 2-1 en championnat, passons au parcours de ces derniers.
Commençons par les locaux en la personne de l’OL qui recevra l’OM après s’être difficilement imposé face aux joueurs niçois de Patrick Vieira (2-1) grâce notamment à un but de Moussa Dembélé au quart d’heure de jeu d’un astucieux pointu dans le petit filet de Benitez. Vient ensuite une rencontre très timide des 2 côtés et ce qui devait arriver arriva comme souvent à Lyon, égalisation d’Adam Ounas d’une sublime frappe (88′). Tout était relancé dans le match jusqu’à la faute stupide de Dante dans la surface sur Toko-Ekambi, l’une des nouvelles têtes côté lyonnais. Houssem Aouar qui est rentré un peu plus tôt va s’en charger et inscrit le penalty de la victoire (90’+4′), Lyon déjà finaliste de la Coupe de la Ligue s’en va poursuivre son bonhomme de chemin en coupe nationale et espère bien persévérer sur cette voie.
À l’opposé, nous avons l’Olympique de Marseille vainqueur de Strasbourg au tour précédent sur un score de 3 à 1 et un match illuminé par l’ouverture du score à la demi-heure de Bouna Sarr par un merveilleux rush dans la défense alsacienne pour offrir l’avantage aux Phocéens. Peu avant le retour aux vestiaires, Dimitri Payet l’homme en forme du côté de la canebière, s’en va transformer le penalty obtenu à la 43′ ce qui donne 2 à 0 à la mi-temps pour les marseillais. Tout se passe bien pour le moment mais au retour des vestiaires, un but malchanceux des strasbourgeois fera douter les hommes de Villas-Boas (Corgnet, 59′). Pourtant, une faute grossière d’Abdallah N’Dour dans les alentours de la 86′ minute viendra éteindre tous les espoirs alsaciens, de plus Boubacar Kamara le minot olympien scellera l’issue du match en inscrivant le 3e but dans le temps additionnel (90+4).
Alors qui de ces 2 formations ira dans le dernier carré ? Ce qui est certain, c’est que cette affiche risque d’être la plus chaude et intéressante de ces ¼ de finale de Coupe de France : l’OLympico est de retour !

Une première pour Belfort

3 (France 3 Bourgogne Franche-Comté)

L’ASM Belfort va affronter le Stade Rennais, 2 équipes diamétralement opposées sur le papier, l’une est 9e du groupe A de National 2 (4e division française) pendant que l’autre se porte au mieux de sa forme avec une belle 3e place sur le podium de Ligue 1.
Les belfortains sont pour la première fois en ¼ de finale de Coupe de France, une performance historique pour toute une ville qui sera derrière son équipe pour une qualification en ½ finale qui serait une très grosse performance. Le club connaît déjà la recette, tombeur de Montpellier (5e de Ligue 1) après une séance de penalty où tout semblait maîtrisé par le club pensionnaire de National 2 (5-4) avec un arrêt phénoménal du gardien qui a permis ce succès.
De son côté, le Stade Rennais a fait son parcours contre Angers au dernier tour dans une rencontre complètement folle, 5 buts à 4 après prolongation où les jeunes bretons se sont aussi illustrés. C’est le cas du désormais très connu Eduardo Camavinga mais aussi de l’attaquant qui monte en puissance du côté rennais, Yann Gboho, inscrivant le 4e but de son équipe. La formation rennaise qui a été désignée comme la seconde meilleure formation de France selon la FFF, voit ses jeunes briller sous le maillot des pros comme une confirmation que le SRFC a une grosse force dans ce domaine-là.
Malgré tout cela, Rennes n’a failli jamais se retrouver en ¼ de finale de Coupe de France cette année puisque dès son entrée en lice, l’Amiens SC avait emmené le club aux penalties se soldant tout de même par une victoire bretonne (5-4). Cette rencontre sera très ouverte et on assistera sûrement à une belle opposition de style, pourquoi pas un exploit qui sait !

David contre Goliath

4 (France Bleu)

Concernant le PSG, il fera face au Dijon FCO dans un match quelque peu déséquilibré, le stade Gaston Gérard sera sûrement plein à craquer pour cette affiche qui s’annonce dans un sens unique, mais les dijonnais auront à cœur de prouver qu’ils ont mérité leur place en ¼ de finale.
Le parcours des bourguignons n’a pas été de tout repos, ils se sont défaits au tour précédent des amateurs de Limonest (National 3) au Groupama Training Center. Il en aurait pu être autrement, menés dès le retour aux vestiaires par un but d’Aziz Bouzit à la 49e minute qui a permis un espoir aux joueurs de Limonest. Heureusement pour le DFCO, il y a une réaction rapide dès la 54e minute par l’intermédiaire de Jhonder Cadiz qui ne permet pas le doute pour les siens, le match se termine par une cruelle réalisation dans les dernières minutes de Sthephy Mavididi (120′) réduisant à néant les espoirs de leurs adversaires.
Pour le PSG, parcours sans réelle difficulté puisque le club s’est défait de Pau (National) sur le score de 2 à 0, les palois qui s’étaient imposés face à Bordeaux n’ont pas pu résister aux assauts parisiens. Mais revenons sur la rencontre, Paris a marqué par 2 fois dans le sud de la France, Paredes et Sarabia en sont les auteurs. Sur un terrain compliqué et avec un effectif remanié, les hommes de Thomas Tuchel ont su ne pas tomber dans le piège de l’équipe luttant pour une montée en Ligue 2 (actuel 2e de National).
Le club de la capitale qui est encore présent dans les 4 compétitions majeures aura peut-être des sacrifices à faire, le voyage en Allemagne se faisant 6 jours après ce match, Thomas Tuchel aura sûrement des décisions à prendre pour rester compétitif de quoi ouvrir la porte à Dijon ?

Les Verts en terrain conquis ?

5 (Le Progrès)

Épinal fera face à une seconde formation de Ligue 1 sur son chemin en Coupe de France, cette équipe essayera de réitérer l’exploit du tour précédent puisque les spinaliens faisaient face au LOSC ont résisté et ont réussi à sortir le « gros ». Après avoir concédé l’ouverture du score de Loïc Rémy dans les premières minutes (8′) sur un astucieux plat du pied filant dans le petit filet du gardien, la formation de l’est de la France n’a pas baissé les bras et un homme est ressorti comme héros dans ce match fou, c’est Jean-Philippe Krasso. Il y va de son doublé pour une victoire de prestige pour la formation de National 2 (54’/61′) et permet de rêver jusqu’à la matérialisation de cette victoire au coup de sifflet final !
Du côté des verts, l’équipe du Forez a souffert face à Monaco en 1/8 de finale marquant très vite dans le match (24′) grâce à son homme fort cette saison qu’est Denis Bouanga. Malgré cet avantage au score, les Verts ont verrouillé leur défense et on pu tenir face aux nombreux assauts monégasques. Heureusement pour Saint-Étienne, le club du Rocher n’était pas très adroit en ce soir de coupe en cadrant seulement 4 de ses 11 frappes tentées ce qui a permis à l’ASSE de se qualifier plus facilement.
Le club de Ligue 1, distancé en championnat et figurant à une modeste 15e place, est encore présent dans cette unique compétition nationale. Il voudra sûrement faire tout son possible pour régaler ses supporters dans une saison compliquée en championnat et après s’être fait humilier en Coupe de la Ligue (6-1 face au PSG). Les stéphanois auront une part d’orgueil à faire valoir pour montrer à leurs supporters que tout reste possible !

Crédits photos : Le Parisien, Le10sport, France 3 Bourgogne Franche-Comté, France Bleu et Le Progrès

 

Lucas Vérité – 7 février

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :