L’Euro de handball approche à grands pas mais en attendant de rejoindre les Experts, certains jeunes passent par les équipes de France jeunes ce qui est le cas d’Enzo Handjou. Ayant commencé sur le tard et par hasard ce sport, il est aujourd’hui à Rennes et incarne l’avenir de son club et même du pays, faites connaissance avec lui !

Portrait

Nom : Handjou

Prénom : Enzo

Âge : 17 ans

Région : Bretagne

Débuts au handball : 13 ans

Sélections en Equipe de France : 4 (3 en U17 et 1 en U19)

Équipe actuelle : Cercle Paul Bert Handball (N1)

Point fort : Son gabarit

Pour compléter son portrait, voici son interview où il nous parle de ses débuts au handball, de ses ambitions ou encore de sa sélection en équipe de France

Si tu devais te décrire en quelques mots…

Enzo : Je suis quelqu’un de sérieux quand il le faut, j’aime bien faire rire les gens et sportivement je suis très impliqué dans ce que je fais.

À quel âge as-tu commencé le handball et dans quelles conditions ?

Enzo : J’ai commencé le handball vers 13/14 ans ce qui est un peu tard, j’habitais à Paris à l’époque et je suis arrivé à Rennes en 6e. Je cherchais un sport à pratiquer avec l’association sportive du collège et je faisais du basket avec l’AS de mon école à Paris mais il n’y avait pas cette option dans mon collège. Je me suis donc dirigé vers le handball qui était une des options proposées par le collège, j’ai continué ce sport parce que mon ancien entraîneur m’a conseillé d’y rester et une ou deux années après, je me suis inscrit au Cercle Paul Bert. C’est là que tout a commencé, les sélections en stages départementaux dès mes réels débuts, les stages régionaux etc…

Qu’elle a été ta plus belle victoire jusqu’ici et pourquoi est-elle la plus importante à tes yeux ?

Enzo : C’était cette année contre Frontignan, on est à égalité et j’ai inscrit le but de la victoire car j’étais au bon endroit au bon moment, on venait de rater un tir et la balle revenait vers moi et je n’ai pas manqué de marquer ce but. C’est la plus belle pour moi parce que j’ai été décisif pour la gagne et en plus en Nationale 1.

2 (Cyril Mosqueron)

Quelles études fais-tu et comment arrives-tu à combiner ton projet sportif mais aussi scolaire que tu as à côté ?

Enzo : Je suis en terminale STMG et au pôle pour que le côté sportif marche, on a tous des emplois du temps aménagés. C’est un emploi du temps soutenu par exemple le matin et l’après-midi je suis en cours mais le midi et le soir je suis à l’entrainement donc il faut bien s’organiser mais à force on s’y habitue !

Depuis combien de temps évolues-tu au Cercle Paul Bert et comment t’y sens-tu ?

Enzo : Je suis au CPB depuis que j’ai commencé le handball, je m’y sens assez bien et j’ai plein d’amis qui jouent dans le même club que moi et depuis assez longtemps.

3 (Philippe Riou, Handouest)

« Je suis très impliqué dans ce que je fais »

Tu as récemment été sélectionné en équipe de France U18. Qu’est ce que cela te fait d’avoir porter le maillot de l’équipe de France ?

Enzo : Franchement c’est une grande fierté pour moi, je pense que tous les handballeurs de France rêveraient un jour d’être sélectionnés en équipe de France. J’ai la chance d’avoir fait quelques stages et j’en suis fier, c’est un honneur de pouvoir porter et défendre le maillot de l’équipe de France.

Parles-nous de ton poste actuel. Selon toi, quels sont les facteurs déterminants pour y briller ?

Enzo : Pour être bon au poste de pivot, il faut avoir un bon avantage physique déjà, ensuite être prêt à mettre et encaisser des coups et être attentif à ce que les adversaires peuvent proposer comme défense.

4 (TIBY)

La saison 2019-2020 est bien entamée, quels sont à titre personnel et collectif tes objectifs ?

Enzo : Je n’ai pas vraiment d’objectif collectif mis à part faire un bon classement aux interpoles avec notre pôle et comme objectif personnel signé en centre de formation l’année prochaine.

As-tu un modèle dans le handball et si oui, quel est-il et pourquoi ?

Enzo : Je n’ai pas forcément de modèle dans le handball, j’essaye plus ou moins de ne pas m’identifier à d’autres joueurs.

Si tu avais un rêve, quel serait-il ?

Enzo : Mon rêve serait de devenir professionnel, jouer dans un grand club en division une et jouer la Ligue des Champions.

Merci Enzo de nous avoir accordé cette interview, bonne année 2020 à toi !

Crédits photos : TIBY, Cyril Mosqueron et Philippe Riou/Handouest

 

Chloé Le Guilloux – 3 Janvier

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :