Durant toute la semaine, la Coupe Davis était de retour dans une toute nouvelle formule qui fait polémique. Tous les matchs étaient à Madrid où dans un premier temps, il y a eu les poules avec un qualifié dans chacune d’entre d’elles pour les quarts de finale. S’en est suivie une phase à élimination directe jusqu’à la finale du dimanche, on vous fait notre tops/flops sans tabou !

Les tops

Une nation hôte dominatrice

2 (la Croix)

Vainqueur de cette édition, l’Espagne est un vrai top. A domicile et portés par le roi de Majorque Rafael Nadal, les espagnols ont dominé leurs adversaires en poule et dans les phases finales notamment l’Argentine de Diego Schwartman en quart de finale et la Grande-Bretagne de Kyle Edmund en demies. L’équipe espagnole défiait les jeunes pouces canadiens Denis Shapovalov et Félix Auger-Aliassime en finale, ces mêmes canadiens ont été impuissants face aux expérimentés Roberto Bautista Agut et Rafael Nadal qui permettent à l’Espagne de remporter cette Coupe Davis. La Roja a donc assuré son rang à domicile malgré la pression de la jeunesse montante.

Les jeunes pousses en phase ascendante

3 (Sport.fr)

L’autre top n’est autre que la montée en puissance de certaines nations portées par la jeunesse. On pense notamment au Canada et à la Russie qui tout au long de la semaine ont montré du beau tennis pour conclure la saison 2019. Portés par Karen Khachanov et Andrey Rublev, les russes se sont hissés jusqu’en demi finale où ils ont perdus au double décisif face au Canada, ils avaient notamment réussi à se défaire en quart de finale de la Serbie de Novak Djokovic. De leur côté, les canadiens Denis Shapovalov et Félix Auger-Aliassime ont atteint la finale où ils n’ont pas réussi à créer l’exploit face à l’Espagne mais ont été performants sur l’ensemble de la compétition. Globalement, cette nouvelle génération égaye le tennis mondial et se rapproche des grands titres sans malheureusement les décrocher, mais aucun doute là-dessus, ils y parviendront dans les années à venir !

Les flops

Les Bleus sortis trop tôt

4 (la Voix du Nord)

Pas à la fête durant cette édition 2019 et éliminée très rapidement, la France est un véritable flop. Accrochés par le Japon en poules, les français n’ont jamais vraiment réussi à faire d’eux des vainqueurs potentiels, ils ne passent même pas les phases de groupes après leur défaite face à la Serbie de Novak Djokovic. Malgré leur titre lors de l’édition 2017, c’est un fiasco pour les tricolores à qui ils manquent un véritable leader pour les sortir de situations compliquées. Leur bourreau n’est pas non plus flamboyant et malgré sa qualification pour les phases à élimination directe, la Serbie s’arrête en quart de finale où elle est éliminée par de valeureux russes. Novak Djokovic ne peut plus porter les siens tout seul et la relève serbe ferait bien d’arriver pour le soutenir !

Mais où était le public ?

TENNIS-DAVIS-FRA-SRB

Le plus grand gâchis reste de loin cette nouvelle formule de la Coupe Davis par Gérard Piqué. L’affluence lors de cette nouvelle édition était trop pauvre et les équipes n’ont que très peu de supporters, c’était donc une ambiance assez spéciale qui était en vigueur toute la semaine à Madrid et qui vient enlever l’un des principales charmes de cette coupe mythique qui est une ambiance de folie très chaleureuse. La Coupe Davis a donc changé et cela ne sera plus jamais comme avant, il faut se faire une raison !

Crédits photos : Ouest France, la Croix, Sport.fr, la Voix du Nord et France Info

 

Hugo Dubré – 26 Novembre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :