Il y a des sports olympiques méconnus en raison de leur sous-médiatisation, il est temps de mettre fin à l’une de ces injustices. Le tir sportif et plus précisément le skeet sont au programme des JO et la France est bien représentée avec Lucie Anastassiou qui pèse sur la scène mondiale, on vous la présente en détails !

Portrait : Lucie Anastassiou est une tireuse sportive française née en 1993 à la Rochelle, elle a actuellement 26 ans. Depuis l’âge de 10 ans, elle s’entraîne au BTC Chatelaillon et a intégré 4 ans plus tard l’équipe de France puis ensuite passé un CPQ Moniteur de Tir. Durant trois années, Lucie a travaillé dans un stand de tir mais elle a du démissionner en 2018 pour se consacrer pleinement aux sélections olympiques ne pouvant pas cumuler le travail et le tir sereinement. Elle intègre en janvier 2019 le bataillon de Joinville et l’Armée des Champions ce qui lui permet de bénéficier d’un salaire fixe grâce à l’Armée de Terre et de se concentrer sur sa passion à 100%.
Lucie a un palmarès assez rempli avec dès 2011 une médaille d’argent aux championnats du monde et de nombreux titres de championne de France notamment en 2017. Au niveau européen, elle a obtenu une médaille de bronze en skeet mixte avec Anthony Terras à Bakou (2015) lors des Jeux Européens et à titre individuel, elle a été sacrée championne d’Europe en 2017. Récemment à Minsk pour la 2ème édition de ces Jeux Européens, elle a réussi à décrocher la médaille d’argent et ainsi assurer son quota pour les Jeux Olympiques de Tokyo en 2020.

Pour agrémenter ce portrait introductif, voici son interview où elle revient sur sa performance à Minsk, ses plus belles émotions ou encore son rêve olympique

Peux-tu te décrire en trois mots ?

Lucie : Combative, patiente et déterminée.

A quel âge as-tu commencé le tir et faisais-tu un autre sport avant ? Comment l’idée de tirer t’es venue ?

Lucie : J’ai commencé à 10 ans, avant j’avais fait d’autres sports : du basket, de la natation, du foot pendant 8 ans, du Taekwondo et du rugby. J’accompagnais souvent mon père au club de tir et lui-même en faisait par loisir, j’ai tiré ma première cartouche à 10 ans et depuis je n’ai plus arrêté !

Quelle a été ta plus belle émotion dans ce sport et qu’est-ce que cela t’a apporté ?

Lucie : C’est quand j’ai gagné les championnats d’Europe 2017, ça m’a permis de comprendre que j’étais capable et que si je me donnais les moyens je pouvais réussir. J’ai passé un palier et j’ai plus confiance en moi depuis cette médaille d’or.

2 (European Shooting Federation)

Quel est ton point fort et ton point faible dans le tir ?

Lucie : Comme point fort je dirais la détermination et comme point faible je dirais mon manque de confiance en moi qui me joue encore des tours parfois.

Tu as participé aux Jeux Européens à Minsk où tu t’es battue malgré des conditions difficiles et où tu as remporté la médaille d’argent, qu’en retiens-tu ?

Lucie : J’étais déterminée car je voulais faire quelque chose sur cette compétition et j’ai réussi en étant à fond sur mon objectif même si les conditions étaient vraiment difficiles.

3 (France Olympique)

« J’ai plus confiance en moi depuis ma médaille d’or »

Lors du championnat du monde 2019 tu as terminé 18ème dans la catégorie skeet femmes, que penses-tu de cette place ?

Lucie : C’était compliqué car on a enchainé après les Jeux Européens et je n’étais pas dans les meilleurs conditions, j’étais fatiguée et on venait d’avoir notre quota pour participer aux Jeux Olympiques. Je n’ai pas forcément de regrets car ce n’était pas le championnat que j’attendais.

Pour la saison 2019-2020, as-tu des objectifs et si oui, quels sont-ils ?

Lucie : C’est d’obtenir une médaille aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020.

4 (FFtir)

Penses-tu participer aux Jeux olympiques en 2020 ?

Lucie : Le quota a été atteint donc normalement je devrais y participer, mais on n’est jamais sûr de rien. La fédération peut donner son quota à un autre joueur ou à une autre discipline.

As-tu un rêve que tu n’as pas encore réalisé dans le tir et que tu souhaites encore accomplir ?

Lucie : Mon rêve est d’avoir une médaille d’or sur chaque compétition que ce soit les JO ou les mondiaux.

Merci Lucie pour le temps que tu nous as accordé, bon courage pour ta saison !

Crédits photos : Tir sportif Montgesoye, European Shooting Confederation, France Olympique et FFTir

 

Chloé le Guilloux – 3 Novembre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :