L’automne dernier, nous vous parlions des Jeux Olympiques de la Jeunesse d’été à Buenos Aires sur notre site et des pépites françaises, aujourd’hui nous vous présentons un jeune biathlète qui espère disputer ceux de 2020 et d’hiver à Lausanne, il s’agit d’Aubin Gautier-Pelissier ! Découvrez en exclusivité chez les Reporters cet espoir du biathlon !

Portrait

Nom : Gautier-Pelissier

Prénom : Aubin

Âge : 16 ans

Région/Club : Auvergne-Rhône Alpes/Vercors ski de fond

Débuts au ski : 12 ans

Classement français : 2e

Podiums : 4

Titre(s) : 2 (dont Champion de France de relais)

Plus grosse performance : 10e sur une course internationale

Approfondissons ce petit portrait avec l’interview d’Aubin où il nous parle des moyens dont il dispose, de ses résultats ou encore de ses objectifs en 2019

Bonjour Aubin, merci d’avoir accepté notre requête

Si tu devais te décrire en 3 mots…

Aubin : Je dirais que je suis plutôt souriant, mais surtout travailleur et généreux.

Quelle a été la plus belle émotion que tu as vécu et pourquoi ? En quoi est-elle plus importante qu’une autre ?

Aubin : J’ai vécu beaucoup de belles émotions dans le sport mais si je ne devais en retenir qu’une, je citerais ma victoire aux Championnats de France de relais mixte l’année dernière, mon plus bel effort collectif sans aucun doute. Gagner dans des épreuves individuelles c’est satisfaisant, gagner en équipe c’est juste formidable.

La saison sur neige va bientôt commencer, comment t’es-tu préparé pour aborder au mieux les premières courses ? Es-tu satisfait de ta pré-saison notamment en ski roue ?

Aubin : J’ai commencé doucement ma pré-saison dès le mois de Mai puis j’ai enchaîné avec plus d’intensité à partir de la mi-juin jusqu’à fin août avec du travail musculaire et de prise de volume. Les Summer ont débuté pendant les vacances et les premières ont bien commencé pour moi avec deux belles victoires rassurantes, puis je me suis blessé et j’ai beaucoup douté. Mais j’ai réussi à passer outre et je sens que les sensations reviennent, les courses nationales débutent en janvier.

2

Décris nous un peu ta saison 2018, que retiens-tu en particulier de cette année ? Penses-tu pouvoir faire mieux en 2019 ?

Aubin : Je suis très satisfait de ma saison précédente, j’ai rempli mes objectifs et je ne me suis jamais senti aussi fort que maintenant. J’ai de belles ambitions pour cette année car le champion de France de l’année dernière change de discipline et se dirige vers le ski de fond, j’aurais donc plus de chances cette année et un statut à défendre en tant que vice champion de France. Après, il faut rester humble et on verra ce que ça donnera cet hiver.

Quel type de courses vas-tu faire et avec quelles ambitions ? A terme, penses-tu que les Jeux Olympiques de la Jeunesse de 2020 sont accessibles ?

Aubin : Cette année je reste assurément à l’échelon national, les deux premières courses de cette saison U17 pour nous seront sélectives et permettront au premier de se qualifier pour le Festival Olympique de la Jeunesse à Sarajevo, c’est clairement l’un de mes objectifs. A moyen terme, j’espère également accéder aux Jeux Olympiques de la Jeunesse, j’ai récemment pris conscience que j’étais capable de jouer devant et depuis cette idée trotte dans un coin de ma tête.

3

« Je ne me suis jamais senti aussi fort »

Actuellement, où t’entraînes-tu la semaine et depuis quand ? Parles nous brièvement de ton emploi du temps (biathlon et scolaire), arrives-tu à concilier et tes études et le sport ?

Aubin : J’entame ma troisième année en pôle espoir, qui me permet de passer mon bac étalé sur 4 ans. Après, scolairement parlant ça se passe plutôt bien pour moi puisque j’ai un an d’avance donc je n’ai pas trop de soucis à me faire. La quasi-totalité de mes après-midi sont dédiées à l’entraînement, j’ai la chance d’évoluer dans une structure très très bien organisée qui me permet d’allier études et biathlon.

Es-tu aidé financièrement ou par des sponsors ou pas ? Qu’est-ce que cela t’apporte concrètement ?

Aubin : Financièrement ce n’est pas toujours facile pour mes parents, je cherche beaucoup de sponsors même si j’en ai quelques-uns pour essayer de combler les frais. Le meilleur moyen de les attirer, c’est de faire de bons résultats et la sélection dans le biathlon se fait malheureusement aussi par les moyens financiers, ce que je trouve d’ailleurs regrettable.

4

Comment as-tu commencé le biathlon et à partir de quel âge ? Qu’est-ce qui t’a donné envie de te lancer dans un projet sportif tel que le tien ?

Aubin : J’ai débuté le biathlon il y a 5 ans par hasard au collège, mon père qui a fait du ski de fond étant jeune m’a fait découvrir la pratique et j’ai adoré. J’ai donc intégré l’école du village et sa section biathlon qui m’a fait comprendre que j’avais du potentiel et de fil en aiguille, un projet sportif s’est mis en place.

Quel est ton rêve absolu ?

Aubin : Le rêve absolu de tout biathlète, c’est de devenir champion et de remporter un maximum de titres pour arriver au sommet. Après, c’est vrai que ça reste le rêve absolu et inégalable.

As-tu un petit message pour tous ceux qui te suivent et t’encouragent ?

Aubin : J’ai une pensée particulière pour mes sponsors, ma famille et tous mes entraîneurs car c’est eux qui me font avancer dans la bonne direction depuis le début.

Merci Aubin de nous avoir parlé de toi et merci pour ta gentillesse. A très bientôt !

Crédits photos : Aubin Gautier-Pelissier

 

Pavel Clauzard – 16 décembre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :