A l’occasion de la 105ème édition de l’Open d’Australie qui marquait le début de la saison de tennis, Hugo Saez a décidé de vous confectionner un petit article bilan si vous n’avez pas eu l’occasion de suivre ces deux semaines de folie. Bonne lecture !

Le gagnant: Roger Federer, un retour en grâce !

Rafael-Nadal-Roger-Federer-Open-Australie-2017.jpeg

Non, vous ne rêvez pas ! À 35 ans, Roger Federer a encore frappé un grand coup dans le monde du tennis. En effet, il vient de battre Nadal en finale et s’offre ainsi son 18ème tournoi du grand chelem de sa carrière, rien que ça ! Pour ce faire, le Suisse a dû cravacher dur. Après une victoire en 4 sets sur Jurgen Melzer (7-5/3-6/6-2/6-2), il a facilement disposé de l’américain Rubin (7-5/6-3/7-6) et de Berdych, également en trois sets (6-2/6-4/6-4). C’est en huitièmes de finale que les choses ont commencé à devenir sérieuses. En effet, il était opposé au japonais Kei Nishikori. Au bout d’un match épique, c’est Federer qui en est sorti vainqueur (6-7/6-4/6-1/4-6/6-3). Par la suite, il a logiquement obtenu son billet pour les demi-finales en surclassant Zverev, tombeur de Andy Murray (6-1/7-5/6-2). En demi-finale, c’est à un duel Suisse entre Federer et Wawrinka auquel nous avons pu assister. Alors qu’il menait 2 sets à 0, Roger a vu son compatriote revenir sur lui mais heureusement, il a su trouver les ressources nécessaires pour l’emporter au terme d’un match extrêmement serré (7-5/6-3/1-6/4-6/6-3). Nous avons eu le droit à une bonne vieille finale entre deux légendes du tennis, qui sont Roger Federer et Rafael Nadal. Et cette finale d’anthologie a tenu toutes ses promesses ! Le spectacle était bien évidemment au rendez vous lorsque deux joueurs d’un tel niveau s’affrontent. C’est Federer qui est sorti vainqueur de ce duel à rebondissements (6-4/3-6/6-1/3-6/6-3). Chapeau, Roger !

Le beau parcours: Mischa Zverev a fait son petit bout de chemin !

6602283_kh8j1-753814-01-02.jpg

Si il y aurait une belle histoire à raconter, ce serait bien celle de l’allemand Mischa Zverez. Professionnel depuis 2004, le gaucher n’a jamais remporté le moindre tournoi de tennis sur le circuit en simple. Aux alentours de la trentième place au classement ATP, Mischa se pointait à ce tournoi sans aucune réelle ambition. Et pourtant, il s’est montré excellent ! Sa folle épopée a débuté contre Garcia-Lopez (6-3/7-6/6-4) avant qu’il ne fasse tomber John Isner au terme d’un match totalement fou ! (6-7/6-7/6-4/7-6-9-7). Ensuite, il a battu Jaziri sans trop de problèmes (6-1/4-6/6-3/6-0) avant de réaliser sans doute le plus bel exploit de sa carrière. Ce n’est pas tous les jours qu’on bat le numéro 1 mondial, et lui l’a fait (7-5/5-7/6-2/6-4) ! Cependant, toutes les bonnes choses ont une fin et l’allemand s’est n’a pas pu réitérer son incroyable performance face à Federer et s’est incliné en trois sets (1-6/5-7/6-2).

Nos frenchies : le cap n’est pas (encore) franchi …

2006429-42124067-2560-1440.jpg

Comme à chaque fois sur un tournoi du grand chelem, les français engagés sont nombreux. Au départ de cette 105ème édition de l’Open d’Australie, il y en avait 12. Suite aux éliminations de Quentin Halys, Adrian Manarino, Stéphane Robert, P-H Mathieu, Nicolas Mahut et Lucas Pouille dès le premier tour, l’effectif tricolore avait déjà perdu la moitié de son « armée ». Au second tour, mis à part Jérémy Chardy qui s’est incliné face à Nishikori, les français ont fait un sans faute honorable. Lors du troisième tour, les choses se sont compliquées. En effet, seuls JO Tsonga et Gael Monfils ont tenu leur rang face à leur adversaire du jour. Quant à eux, Richard Gasquet, Gilles Simon, Benoît Paire sont passés à la trape. En huitièmes de finales, Monfils a eu beaucoup de mal face à Nadal n’a pas fait long feu. En revanche, Tsonga n’a pas cédé face à Evans et a obtenu son billet pour les quarts contre Wawrinka. Malgré un premier set accroché, Tsonga a ensuite perdu le fil de la partie et s’est incliné en trois sets. Avec les éliminations précoces de Murray et de Djokovic, on pouvait penser que nos français avaient un coup à jouer mais ils n’ont pas su saisir leur chance. C’est dommage, surtout quand on sait de quoi ils sont capables…

 

Les Reporters Incrédules – 20 Février

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :